PRÉVENTION OURAGAN : Réunion de lancement de la saison cyclonique

0

Habituellement programmée au premier juin de chaque année, le Préfet des îles du nord Vincent Berton a souhaité réunir les acteurs concernés et la presse plus tôt dans le calendrier pour détailler le plan d’organisation de terrain lié à la saison cyclonique. Cette réunion s’est tenue ce lundi à la CCISM.

Le Préfet Vincent Berton était accompagné d’Alain Richardson, premier vice-président de la Collectivité, représentant le Président Louis Mussington, pour présenter la logistique de terrain relative la saison cyclonique. La Collectivité rassemblera néanmoins ses partenaires de terrain le mercredi 1er juin afin de poursuivre la mise en œuvre des dispositifs de prévention et la préparation de la prochaine saison qui s’étendra jusqu’au 30 novembre. Lors de cette première réunion d’informations organisée par la Préfecture, étaient présents de nombreux officiels dont la gendarmerie, la police territoriale, les organismes de secours, les pompiers et les représentants de la SNSM. La présentation a débuté en rappelant les fondamentaux tels que la classification des cyclones et les codes couleur des différents niveaux de vigilance : du jaune au violet pendant le cyclone et le gris en post-ouragan. Chaque niveau correspond à des actions et consignes de sécurité destinées à la population. Les informations détaillées seront diffusées par la Collectivité lors de la campagne de prévention dès le premier juin prochain. Lors d’une catastrophe naturelle comme le passage d’un cyclone, c’est le Préfet en place qui prend la fonction de directeur des opérations. « Le représentant de l’État dans le département est le seul compétent pour prendre les mesures relatives à l’ordre, à la sûreté et à la salubrité publiques, dont le champ d’application excède le territoire d’une commune », comme le stipule l’article L.2215-1 du Code général des collectivités territoriales. Le Préfet est donc en charge de la coordination entre tous les services ainsi que de la communication et de la commande du dispositif ORSEC (Organisation de la réponse de sécurité civile). En termes d’abris, sept sont actuellement opérationnels avec une capacité de 1500 places. 

Une attention particulière sera portée aux personnes vulnérables et aux résidents du Manteau de Saint Martin. Monsieur le vice-président a également souligné l’importance d’améliorer l’accès au port et à l’aéroport de Grand-Case qui, en état, risquent d’être un réel problème en cas de besoin de secours extérieurs. Le Préfet entend créer un atelier de travail afin d’optimiser l’accès au dit aéroport en veillant, notamment, au nettoyage de ses abords. En ce qui concerne l’infrastructure portuaire, un entrainement au débarquement des troupes françaises et néerlandaises est programmé les 20 et 21 juin. Les dispositifs d’alerte seront renforcés avec l’installation de trois sirènes, sur l’ancien hôpital de Marigot, à Grand-Case et à Quartier d’Orléans. Activées via une application utilisée par la Préfecture, les sirènes émettront un code propre à chaque niveau de vigilance. Codes encore à définir par les services compétents. En attendant le lancement officiel de la campagne de communication et de prévention du premier juin, la population est invitée à se préparer, à faire les stocks nécessaires, à constituer son kit d’urgence, à se tenir informée et surtout, à se montrer solidaire. _Vx

 573 vues totales,  9 vues aujourd'hui

Source :

Faxinfo : https://www.faxinfo.fr/

Article sponsorisé par :


Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT