Préparation d’un plan de développement de l’enseignement

0
blank

«Les spécificités de Saint-Martin, territoire de bilinguisme, méritent indéniablement une adaptation de l’enseignement. Le taux élevé de décrochage scolaire ou les difficultés à maintenir sur le territoire le corps professoral sont autant de faiblesses du système scolaire saint-martinois», commente Annick Petrus, troisième vice-présidente de la collectivité en charge des affaires scolaires. Aussi la majorité en place, «la première à prendre l’initiative depuis 2007» précise l’élue,  va-t-elle «mettre en œuvre les mesures nécessaires en réponse aux spécificités locales» comme le permet la loi organique. Ces mesures font faire l’objet d’un un plan de développement de l’enseignement de la langue française. L’ambition est de pouvoir «adapter la formation des enseignants pour faciliter l’accès aux postes de l’Education nationale aux résidents saint-martinois, de renforcer l’usage de la langue anglaise en étendant sa pratique aux matières générales comme les mathématiques, histoire, géographie, littérature, etc. » Annick Petrus et Louis Mussington se rendront ensemble à Paris pour présenter au gouvernement le document.

(Plus de détails sur www.soualigapost.com)

blank

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT