PPRN / Steven Patrick : « nous serons fixés au mois de mars prochain… »

0
blank

Suite au blocage qui a sévèrement affecté Saint-Martin au mois de décembre dernier, l’Etat a diligenté la mission LACROIX pour proposer une issue à la crise engendrée par l’application du Plan de Prévention des Risques Naturels (PPRN) par anticipation. Le vice-président Steven PATRICK, en charge de la délégation au Cadre de vie, s’est déplacé en Guadeloupe, le lundi 27 janvier dernier, afin de s’entretenir avec les représentants du Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement de la Guadeloupe (CAUE971) sur la teneur des préconisations proposées par la mission Lacroix.

Le vice-président Steven Patrick tient à rappeler que la mission Lacroix a fait des « recommandations » et que ces mesures doivent encore être validées par les ministères qui ont commandé cette mission. « C’est un point essentiel, car beaucoup de Saint-Martinois m’ont interpellé en me disant que le sujet du PPRN était désormais classé… En réalité, il n’en est rien, nous serons fixés au mois de mars prochain », clarifie le vice-président.

Afin de bien comprendre la portée et la subtilité des sept préconisations formulées par la mission Lacroix, Steven Patrick a tenu à rencontrer les membres du Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement de la Guadeloupe (CAUE971). Cet organe professionnel accompagne Saint-Martin depuis plusieurs années et est en mesure d’apporter un éclairage averti sur le décryptage des propositions formulées par la mission Lacroix.

En substance, il en ressort que ces préconisations sont louables et représentent un effort d’écoute de la part de l’Etat, selon le vice-président. Néanmoins, il apparaît que ces mesures ne sont pas toutes « réalisables » en l’état car certaines d’entre elles nécessitent des éclaircissements et impliquent une responsabilité accrue de la Collectivité de Saint-Martin.

« Au regard des informations collectées auprès du CAUE, je demande aux Saint-Martinois de rester vigilants et de continuer à suivre avec attention l’évolution de ce dossier sur la révision du PPRN par anticipation. Ce dossier n’est pas encore clos et demande encore toute notre vigilance », indique Steven Patrick après son échange avec le CAUE. 

blank

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT