PPRN : la source de tous les conflits ! Après quatre jours de blocages, le Président et les Conseillers Territoriaux attendent des réponses fortes de l’État

0

Alors que la 4ème journée de mobilisation s’est achevée hier, le Président de la Collectivité de Saint-Martin, Daniel Gibbs et les Conseillers territoriaux, se sont rendus en fin de semaine sur les principaux barrages de l’île, sont dans l’attente d’annonces fortes des plus hautes autorités de l’Etat.

Depuis le jeudi 12 décembre dernier au soir, le Président Gibbs est en contact direct avec la ministre des Outre-mer, Annick Girardin, sa désormais principale interlocutrice. Ensemble, ils ont engagé un processus de discussions et d’échanges devant aboutir, c’est un objectif partagé, à un retour durable à l’apaisement.

 

Samedi après-midi, il lui a d’ailleurs adressé une communication dans laquelle il rappelle les principales demandes appelant des réponses urgentes, à savoir :

  • « Procéder au retrait immédiat de la version du PPRN anticipé du 6 août 2019. Revenir à la réglementation du PPRN de 2011 et prendre le temps nécessaire pour réécrire un projet de PPRN conforme à la réalité sociale, économique et culturelle de notre île.

Je rappelle la volonté de mes élus et de moi-même, nous qui avons vécu Irma, de garantir la protection de notre population résidant sur tout le territoire, notamment la zone littorale, face à un nouveau type de catastrophes naturelles. »

 

Le Président a précisé que les élus de Saint-Martin, lui en tête, ne seront « favorables qu’à un PPRN conçu de manière rigoureuse et concertée, tenant compte des habitants de Saint-Martin, de leurs modes de vie et de la préservation des activités économiques.

 

Il a également demandé à la Ministre « d’Acter de nouvelles modalités de représentation de l’État à Saint-Martin (…) ».

 

Soucieux de la sécurité des Saint-Martinois, le rétablissement de l’ordre et de la sécurité publique, (compétence régalienne) a aussi été évoqué.

 

Le Président a rappelé la volonté de la Collectivité d’avancer plus concrètement dans l’évaluation de la reprise de la compétence Environnement « pour que Saint-Martin soit en capacité d’être maîtresse de son devenir ».

 

Les élus de la Collectivité renouvellent leur appel à l’apaisement.

Les motivations ne doivent pas être effacées par des méthodes usant de la force… (de part et d’autre des barricades) ou de l’entrave au droit de chacun à circuler librement.

 

80 militaires arrivés en renfort de Guadeloupe

 

Au vu de la situation préoccupante, l’Etat a envoyé 80 nouveaux gendarmes en renfort depuis la Guadeloupe pour rétablir l’ordre public. Ils sont arrivés par des vols commerciaux vendredi et samedi derniers.

 

La vente au détail d’essence interdite

 

Suite à la diffusion de vidéos montrant la fabrication d’engins incendiaires et explosifs, la préfecture a pris un arrêté d’interdiction de vente au détail d’essence, notamment en jerricans.

Un gendarme blessé, plusieurs interpellations effectuées

 

La tension était toujours très forte vendredi à Sandy-Ground, ainsi qu’à Quartier d’Orléans, Grand-Case et Agrément qui restent toujours les points les plus délicats.

Durant la journée de jeudi dernier, un gendarme a été légèrement blessé par le jet d’une pierre. Contrairement à une rumeur circulant sur les réseaux sociaux, «aucun militaire n’a été blessé par balle», assure le procureur de Basse-Terre.

En revanche, plusieurs interpellations ont eu lieu, notamment pour de deux mineurs et un adulte qui pourraient être impliqués dans des jets de projectiles.

 

Les poubelles débordent dans tous les quartiers

 

Les agents de la Collectivité n’étant plus en mesure d’assurer la collecte des ordures ménagères depuis jeudi dernier, la partie française ressemble de plus en plus à une poubelle géante au fil des jours. Avec tous les risques sanitaires qui en découlent…

Bref, les RATS vont faire leur apparition, à l’inverse des TOURISTES qui vont déserter notre « Friendly Island ».

 

Renfort militaire

 

Les autorités de Sint Maarten refusent le déchargement de camions militaires français à Pointe Blanche : la coopération franco-hollandaise mise à mal !

 

La Première ministre de Sint Maarten soutenue par ses ministres, a décidé lors d’une deuxième réunion d’urgence avec les autorités hollandaises, qu’elle n’accordera pas d’autorisation au cargo en provenance de Guadeloupe pour le déchargement et le transport de camions militaires par voie maritime, fait-elle savoir dans un communiqué de presse.

 

De plus, elle a refusé le franchissement de la frontière de 4 camions et 10 véhicules vers la partie française pour renforcer les forces de gendarmerie ; la demande lui avait été faite par la préfète.

« Les deux décisions ont été prises après de longues délibérations avec les parties prenantes et en tenant compte des implications négatives, des manifestations de la partie française sur la partie hollandaise ; la sûreté et la sécurité de Sint Maarten et de ses habitants sont nos principales priorités », justifie la Première ministre.

 

Toujours pas d’école aujourd’hui !

 

Comme on pouvait s’y attendre, les établissements scolaires du premier et du second degré de Saint-Martin seront fermés ce lundi 16 décembre.

 

Saint-Martin toujours et encore à la UNE des médias nationaux !

 

Plus de deux ans après le passage d’Irma, l’image de Saint-Martin est à nouveau dégradée par les événements en cours.

Pour info, Le JT de France 2 (ndlr : samedi 14 décembre) a consacré de longues minutes sur la validation du PPRn, qui a déclenché les émeutes sur l’île. _AF

 

 

 

 

 

 

 

 

 1,831 vues totales,  3 vues aujourd'hui

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT