PPRN : La ministre a demandé de relancer les travaux de révision en tenant compte des réalités du territoire

0
blank

blankElle ne figurait pas sur le programme officiel de son déplacement à Saint-Martin, pourtant elle en a été l’un des principaux objets : la remise aux élus en main propre par la ministre des Outre-mer du fameux rapport de la mission Lacroix sur la révision du PPRN.

Le rapport rédigé suite à la venue sur Saint-Martin de la mission a été rendu à Annick Girardin et à la ministre de la Transition écologique et solidaire à la mi-mars. Les services concernés des deux ministères en ont pris connaissance puis Annick Girardin a souhaité le remettre aux élus ainsi qu’aux représentants de conseils de quartier. «C’est pourquoi je suis venue dès que les motifs impérieux ont été levés, c’est-à-dire aujourd’hui [lundi 22 juin]», a-t-elle confié lundi en début de soirée lors d’une conférence de presse à Quartier d’Orléans.

La ministre a listé les sept recommandations formulées par la mission qui sont celles que le préfet Dominique Lacroix avait énumérées lors d’une conférence de presse juste avant de repartir pour Paris en janvier dernier. «Ces recommandations sont parfaitement adaptées aux réalités du territoire et répondent aux attentes des associations» et de la population, estime Annick Girardin.

La principale recommandation est la possibilité de reconstruire en zone rouge foncé, ce que le règlement rédigé par la préfecture interdit. Une condition sera toutefois imposée : celle de justifier lors de la demande d’autorisation d’urbanisme une réduction significative de vulnérabilité, établie et attestée par un architecte.

«C’est ce que nous avions toujours demandé», commente le président Daniel Gibbs.

Cependant, toute nouvelle construction en zone rouge demeurera interdite.

Les recommandations de la mission «visent à adapter les prescriptions du projet de révision du PPRN» telles que pensées par la Deal localement.

«Adapter» est un verbe que la ministre a employé à plusieurs reprises lors de son discours en conférence de presse, laissant comprendre que les équipes locales ne l’ont peut-être pas suffisamment fait. Quelques minutes plus tôt, elle reconnaissait qu’il aurait fallu davantage écouter la population. «Lorsque je suis venue à Saint-Martin au lendemain d’Irma, je me souviens de ces vieilles maisons toujours debout alors que certains immeubles étaient au sol. Cela a forgé une conviction : vous détenez, habitants de Saint-Martin, une grande part de la solution et il faut davantage que nous puissions vous écouter et vous entendre », a-t-elle confié. Et d’insister : «vous connaissez ma méthode : le dialogue et la transparence. C’est à ces conditions que la confiance peut être retrouvée.»

«Il est donc proposé d’adapter les règles [du PPRN] aux réalités du territoire », a annoncé la ministre des Outre-mer. «En clair : de faire ce que je fais toujours, tenir compte des spécificités du territoire, de l’identité de ce territoire. » Elle «demande donc aux services de l’Etat de relancer les travaux de révision en étroite collaboration avec la collectivité. »

La ministre souhaite que ces travaux aboutissent à un projet révisé en septembre en vue d’une application d’ici à la fin de l’année.

Dans cette attente, le PPRN révisé appliqué par anticipation reste en vigueur.

blank

Article sponsorisé par:

blank

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT