PPRN, eau du robinet polluée aux bromates, le Collectif Soualiga United veut se faire entendre et bloque le réseau routier !

0

A l’appel du Collectif Soualiga United, plus de cent personnes se sont rassemblées jeudi dernier, dès sept heures le matin sur le Front de Mer de Marigot pour protester contre le Plan de Prévention des Risques Naturels (PPRN) ainsi que sur la situation de l’eau du robinet polluée aux bromates! Deux sujets ô combien importants pour les membres du Collectif bien décidés à se faire entendre !

Les voix des membres du Collectif Soualiga United (Lenny Mussington, Louis Mussington, Alain Richardson et d’autres…) ont donc appelé à une mobilisation citoyenne jeudi dernier pour réclamer «l’implication du peuple saint-martinois» dans l’élaboration du Plan de Prévention des Risques Naturels (PPRN) et sur la situation sanitaire de l’eau polluée aux bromates.

Le Collectif souhaite qu’un terrain d’entente puisse être trouvé entre l’Etat et la Collectivité sur le dossier brûlant du PPRN garantissant ainsi l’avenir des Saint-Martinois sur les littoraux.

Une baisse du prix de l’eau du robinet contaminée aux bromates et une meilleure gestion de cette crise sanitaire étaient également à l’ordre du jour.

Après s’être rendu dans le centre-ville de Marigot et devant l’Hôtel de la Collectivité, le cortège s’est réuni devant la Préfecture en espérant être reçu par la Préfète, Sylvie Feucher.

Plus tard dans la matinée, le Collectif Soualiga United s’est dirigé vers le rond- point d’Agrément, occasionnant de gros embouteillages. Encore une fois, les automobilistes ont dû prendre leur mal en patience !

  Les précisions de la Préfecture

Une manifestation non déclarée auprès des services de la préfecture s’est déroulée le jeudi 31 octobre dernier.

Les manifestants ont souhaité exprimer leurs revendications à propos du PPRN et de la pollution aux bromates de l’eau du réseau public.

Concernant le PPRN, le leader de la manifestation a été reçu par la Présidente de la commission d’enquête, et les participants qui le souhaitaient ont été reçus par les membres de cette commission. Des registres ont également été mis à disposition de tous.

La Préfète n’a pas pu recevoir de délégation, n’étant pas autorisée à interférer dans le cadre d’une commission d’enquête en cours. Concernant l’eau et son coût actuel, il appartient à la collectivité et à l’EEASM de répondre a cette question, la préfecture ayant en charge le volet sanitaire, qu’elle suit activement depuis le début de la crise. _AF

blank

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT