PPRN : comment les enjeux économiques et le risque ont-ils été croisés ?

0

La première réunion publique dans les quartiers sur le PPRN organisée par la Préfecture s’est déroulée lundi dernier au lycée des Iles du Nord lors de laquelle des explications ont été apportées quant à la définition des nouvelles zones.

Alors que la carte des aléas réalisée par le Cerema à partir de 96 relevés de hauteur d’eau après Irma faisait apparaître de nouvelles zones à risques, du moins laissait présager que de nouvelles zones pouvaient être classées en rouge, au final, elles ne le sont pas. La raison principale étant l’enjeu économique, un enjeu qu’il est nécessaire de « croiser » avec le risque pour élaborer le plan de prévention des risques naturels.

En effet la collectivité concertée par les services de l’Etat a proposé des zones où l’intérêt économique stratégique était prépondérant, autrement dit où les contraintes devaient être réduites pour permettre un futur développement. Il s’agit des principaux centres urbains et touristiques : Marigot, Quartier d’Orléans et Baie Orientale. C’est pourquoi, la Deal a placé par exemple l’arrière de la Baie orientale en orange (contraintes fortes) alors que les hauteurs d’eau relevées sont parfois supérieures à un mètre. Par contre d’autres endroits où plus d’un mètre d’eau a été relevé, ont été classés en rouge clair comme à Cul de Sac. La bande côtière de la Baie orientale demeure toutefois en rouge foncé.

Une partie du centre-ville de Marigot – notamment le boulevard de France face à la mer – est en bleu (contraintes faibles) alors que selon la carte des aléas l’aléa cyclonique est moyen. 

Côté lagon toujours à Marigot (auberge de mer, marina Royale, chantier naval), la zone a été classée en orange, y compris la bande côtière alors que plus loin sur le lagon, le pourtour est en rouge.

A Grand Case seule une partie de la plage a été classée en rouge foncé ; la bande comprenant la première ligne de maisons est en rouge clair (contraintes fortes) où la reconstruction est autorisée à la condition de réduire la vulnérabilité. Puis l’arrière la zone est en bleu et en blanc car le risque est considéré comme plus faible.

Il ne s’agit pour l’instant que d’un projet de zonage, la révision du PPRN doit entrer en vigueur en fin d’année. La population aura également l’occasion de donner son avis et de consulter les documents lors de l’enquête publique qui se déroulera en septembre-octobre.

  La prochaine réunion publique aura lieu ce jeudi 20 juin à 17 heures à l’école Aline Hanson à Sandy Ground. Puis deux autres auront lieu les 24 et 27 juin respectivement à la Cité Scolaire et à Quartier d’Orléans.(Source : www.soualigapost.com)

 3,325 vues totales,  3 vues aujourd'hui

About author

No comments