POLITIQUE : Sint Maarten traverse une nouvelle crise politique

0

La Première ministre, Leona Romea-Marlin a évoqué lundi l’article 59 de la Constitution afin de dissoudre le Parlement de Sint Maarten et d’organiser de nouvelles élections, les précédentes ayant eu lieu il y a un an et demi. Elle en a informé le gouverneur, Eugene Holiday.

Dans une conférence de presse donnée hier, Leona Romeo-Marlin a accusé les membres de l’opposition de créer «un environnement toxique ». «Le pays est devenu ingouvernable», a-t-elle déclaré.

Nommée en janvier 2018 Première ministre, Leona Romeo-Marlin s’est défendue d’avoir «fait tout ce qu’elle pouvait pour aider le pays à se reconstruire». Elle a nié avoir voulu mettre fin aux relations avec les Pays Bas ou la Banque mondiale comme cela a pu être dit. Elle a rappelé avoir permis l’octroi de 580 millions de dollars pour la reconstruction.

Elle a confié «n’avoir rien à gagner » avec de nouvelles élections et «n’être plus intéressée par la politique si elle doit se faire dans un tel contexte ». Dans son courrier au gouverneur, la Première ministre suggère la tenue d’élections le 25 novembre prochain et une entrée en vigueur du nouveau gouvernement le 23 décembre.

Le gouverneur indique dans un communiqué de presse avoir pris acte de l’ensemble des propositions. Il mène des consultations pour apprécier la faisabilité de former un nouveau gouvernement.

blank

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT