POLITIQUE : Retour sur la visite officielle de Serge Letchimy

0

Avant la pause des fêtes de fin d’année, le président de la Collectivité Louis Mussington recevait Serge Letchimy, président du conseil exécutif de Martinique, pour plusieurs réunions de travail dans le cadre de l’Appel de Fort-de-France.

Signé le 17 mai dernier par les présidents des régions ultrapériphériques (RUP) à savoir la Guadeloupe, la Réunion, Mayotte, la Martinique, Saint-Martin et la Guyane, l’Appel de Fort-de-France est un appel solennel lancé à l’État français prônant un changement profond de la politique d’aide aux territoires d’Outre-mer. Dans cette lettre ouverte qui vise à contrer les inégalités, les signataires demandent une réforme fondamentale des relations avec l’État qui tourne autour de trois axes majeurs : adaptation de la législation pour des politiques communes conformes aux besoins spécifiques de chaque territoire insulaire, pleine égalité des droits, nouvelle politique économique fondée sur les atouts géostratégiques et écologiques. Suite à l’envoi de cet appel historique, Emmanuel Macron, président de la République, y a répondu avec attention en recevant une cinquantaine d’élus des collectivités ultramarines lors d’un dîner de travail à l’Élysée début septembre afin d’aborder l’ensemble des questions économiques, sociales et institutionnelles qui se posent à chacun des territoires concernés. Un mois après, le ministre de l’Intérieur Gerald Darmanin et Jean-François Carenco, le ministre délégué en charge des Outre-mer qui a pris toute la mesure de la singularité d’un territoire comme Saint-Martin lors de sa visite officielle en octobre de cette année, ont acté leur volonté d’établir un calendrier de réunions pour l’avancement de ce dossier. C’est donc dans cette dynamique de continuité à l’Appel de Fort-de-France que Serge Letchimy, Didier Laguerre, maire de Fort-de-France et la délégation de Martinique sont venus à Saint-Martin pour échanger sur la stratégie et les négociations à mettre en place quant au devenir institutionnel des territoires ultramarins. Pour Louis Mussington, la gestion du foncier, la réglementation et l’emploi des insulaires, l’adaptation des marchés publics et la fiscalité sont au cœur de ses prérogatives. Le président martiniquais Serge Letchimy a dressé le constat face aux élus territoriaux, la limite des possibilités a été franchie, il est important de modifier le développement des territoires insulaires pour une meilleure intégration au niveau diplomatique, territorial et économique : « L’État doit accepter de partager ses pouvoirs ». La prochaine réunion de concertation sur l’avancement des dossiers et la feuille de route des territoires ultramarins se tiendra en mars 2023. _Vx

 5,298 vues totales,  5 vues aujourd'hui

Source :

Faxinfo : https://www.faxinfo.fr/

About author

No comments

%d blogueurs aiment cette page :