POLITIQUE / Prochaine étape : les législatives en juin

0

En juin les Saint-Martinoises et Saint-Martinois seront appelés de nouveau à aller voter pour les législatives. Avec les Saint-Barths, ils devront élire celui ou celle qui représentera les deux îles au sein de l’Assemblée nationale. Si au Sénat, chacune d’elles dispose d’un élu, à l’Assemblée nationale un candidat unique est investi pour les deux territoires.

Au niveau national, les Français vont devoir décider de donner ou non une majorité à Emmanuel Macron réélu président de la République en votant pour les candidats investis par son parti dans les circonscriptions ou pour les candidats d’autres partis.

Si en métropole, les électeurs votent davantage par conviction politique, à Saint-Martin, ils votent davantage pour un candidat. D’où la difficulté pour les partis d’investir les candidats les plus populaires dans les deux territoires.

En 2017 étaient arrivés en tête à Saint-Martin de l’élection présidentielle au premier tour François Fillon et Emmanuel Macron au second. Aux législatives, les Saint-Martinois avaient voté au premier tour à 54 % pour Claire Javois et 46 % pour Ines Bouchaut-Choisy, la candidate de La République en Marche.

En 2012, le candidat François Hollande (Parti Socialiste-PS) était arrivé en tête à Saint-Martin avec 51,5 % des suffrages exprimés au second tour de l’élection présidentielle mais les Saint-Martinois avaient voté au premier tour des législatives à 34 % pour le candidat UMP, Daniel Gibbs. Louis Mussington investi par le PS avait récolté 18,15 % des voix. En revanche au second tour, le candidat de la gauche, Guillaume Arnell, avait eu plus de voix que Daniel Gibbs à Saint-Martin (53,3 contre 46,7%). _Soualiga Post.com 

 1,031 vues totales,  14 vues aujourd'hui

Source :

Soualiga Post : http://www.soualigapost.com/fr

Article sponsorisé par :


Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT