POLITIQUE : Les subventions de l’Etat, «ce n’est pas automatique»

0
blank

Le délégué interministériel à la reconstruction a souhaité lors d’une conférence de presse recadrer certains propos tenus localement au sujet de l’engagement à hauteur d’un tiers du gouvernement dans le plan de reconstruction présenté par la COM, jugé insuffisant. Il a semblé normal que l’Etat aide Saint-Martin dévastée par l’ouragan le plus puissant jamais enregistré dans les Antilles françaises. Et bien non.

Parce que Saint-Martin est une collectivité relevant de l’article 74 de la Constitution française, elle ne relève pas de tous les dispositifs de droit commun. Autrement dit, l’Etat n’était pas obligé d’intervenir comme il l’a fait au lendemain d’Irma.

«Les finances de l’Etat sont celles qu’elles sont», or, dans ce contexte budgétaire, il a octroyé près d’un «demi milliard d’euros», souligne le délégué interministériel.

«Le droit commun ne veut pas dire automatique», explique Philippe Gustin. L’Etat veut aider à la remise debout d’une «économie réelle, pas d’une économie assistée». «C’est aux Saint-Martinois et aux Saint-Martinoises de reconstruire Saint-Martin, pas à l’Etat», commente le délégué interministériel. Il affirme néanmoins que contrairement à ce qui s’est passé de l’autre côté de la frontière, «l’Etat n’abandonne pas ses territoires». (Plus de détails sur www.soualigapost.com)

blank

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT