Transparence de la vie  publique : ce qu’Annick Petrus  a déclaré

0
blank

Après son élection à la collectivité en mars 2017, Annick Petrus dû déposer comme la loi l’oblige, une nouvelle déclaration de situation patrimoniale initiale et une déclaration d’intérêts et d’activités auprès de la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique. 

En septembre 2020, Annick Petrus a été élue sénatrice de Saint-Martin et a dû déposer une nouvelle déclaration. Elle avait jusqu’au 1er décembre 2020 pour le faire, la Haute Autorité l’a reçue le 22 novembre 2020. Les informations communiquées ont été analysées et publiées récemment sur le site de la HATVP.

Annick Petrus a indiqué avoir perçu en qualité de directrice d’école 40 600 euros net en 2020, 53 167 euros en 2019, 51 600 euros en 2018 et 49 200 euros en 2017. Elle précise que «cette activité [était devenue] incompatible avec [son] mandat de sénatrice et a donc pris une disponibilité ». A noter également que les montants pour les années 2017 à 2019 diffèrent de ceux qu’elle avait mentionnés lors de sa première déclaration déposée en octobre 2019. Il y a deux ans, elle avait précisé avoir gagné 48 000 euros en 2017 et 2018 et 47 000 euros en 2019 et avait justifié cette baisse «pour service non fait à cause de [ses] absences pour missions électorales».

En tant qu’élue de la Collectivité, Annick Petrus a perçu une rémunération nette de 21 100 euros en 2020.

Enfin, ses collaborateurs parlementaires sont Yannick Romain, Salim Bensaid et Jean-Sébastien Hamlet (également conseiller territorial).

La déclaration d’intérêts et d’activités a pour objet de prévenir les situations de conflits d’intérêts.

blank

Source :

Faxinfo : https://www.faxinfo.fr/

Article sponsorisé par :


blank

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT