Plan Investir Hôpital : plus de 1 200 000 € attribués en soutien à l’investissement du quotidien de 3 centres hospitaliers en Guadeloupe et à Saint-Martin

0
blank

Conformément aux engagements ministériels, des crédits seront fléchés chaque année, pendant 3 ans, pour répondre au besoin actuel d’investissement du quotidien des établissements publics de santé. Dès la fin 2019, la Guadeloupe et les Iles du Nord ont ainsi bénéficié de 1 226 300 €.

Il s’agit de permettre aux établissements de santé d’acheter le matériel indispensable pour le travail des soignants au quotidien. Ainsi, ces crédits ont vocation à soutenir l’investissement courant au sein des établissements publics de santé, en ciblant le financement des besoins en équipements et petits matériels, ou de petites opérations de travaux qui impactent le quotidien des services de soins.

La répartition de ces crédits par l’ARS s’est appuyée notamment sur la présence de certains équipements nécessitant un renouvellement en raison de leur ancienneté et de l’enjeu de prise en charge que cela représente sur notre territoire. Il est à noter que le CHU est hors champ puisque le renouvellement de ses équipements a été en partie réalisé suite à l’incendie et qu’il est prévu d’être complété à partir de 2020 en prévision du transfert vers le nouvel établissement.

Ainsi, les 3 établissements qui ont été retenus sont :

– Le CH LC Fleming qui est un établissement de recours pour les îles de St Martin et St Barthélémy.

– Le CH de Basse-Terre qui est l’établissement de repli notamment en maternité, suite à l’incendie du CHU, et dont la place dans l’offre de soins doit être soutenue.

– Enfin, le CH Maurice Selbonne qui déploie une activité dynamique en Soins de Suite et de Réadaptation (SSR), nécessitant un accompagnement pour favoriser sa volonté de modernisation.

La répartition des crédits a donc été, compte tenu de la taille en nombre de lits de ces établissements, la suivante :

CH Basse-Terre : 626 300 €

CH LC Fleming : 300 000 €

CH Maurice Selbonne : 300 000 €

Il appartient à ces 3 établissements de travailler avec leur communauté médico-soignante pour définir les acquisitions à réaliser avec ces crédits complémentaires.

Il est rappelé que deux autres tranches seront allouées, conformément aux engagements ministériels. Ces nouveaux crédits pourront alors bénéficier à d’autres établissements en fonction de la conjoncture qui serait constatée au moment de la délégation.

blank

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT