Pillages : quatre Dominicains condamnés à des travaux d’intérêt général

0
blank

Plusieurs personnes ont comparu jeudi dernier devant le tribunal correctionnel de Saint-Martin dans le cadre d’affaires de pillages post-Irma, parmi les prévenus trois hommes et une femme originaires de la République dominicaine. Tous ont reconnu les faits et ceux qui étaient accusés de recel ont tous avoué savoir que les objets provenaient d’un vol.

Un coiffeur qui croyait que «c’était normal»

Le premier appelé est âgé de 38 ans. Il habite à Sandy Ground et est coiffeur. Lors d’un contrôle routier le 20 septembre, les gendarmes fouillent sa voiture et découvrent des dizaines d’objets volés. Il reconnaît avoir notamment soustrait le 9 septembre trente montres pour homme, quinze montres pour femme, quatre tablettes numériques, deux paires de jumelles, quinze paires de lunettes de soleil, quatre appareils photo numériques. «Je comprends que j’ai commis une erreur, mais je pensais que c’était normal», a-t-il confié devant le tribunal.

Conformément aux réquisitions du parquet, il a été condamné à une peine de deux mois de prison avec sursis et quatre-vingts heures de travail d’intérêt général à réaliser dans un délai de dix-huit mois.

(à suivre dans notre prochaine édition). (Source : www.soualigapost.com)

blank

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT