Pillages : L’interdiction d’exercer requise par le parquet pour un pharmacien

0
blank

Le 23 septembre 2017, P. P-G, pharmacien à Marigot, est à la station service de Galisbay lorsqu’il tombe sur O.N. directeur de Laborex, grossiste en produits pharmaceutiques. O.N réalise alors que le véhicule de P.P-G est rempli de boîtes de médicaments.P.P-G revient en effet de l’entrepôt Laborex où il a volé 12 105 boîtes, pour un préjudice estimé à plus de 25 000 euros. O.N lui demande de lui restituer ce matériel et P.P-G s’exécute. Mais le véhicule d’O.N est trop petit pour tout récupérer alors il demande à P.P-G de le suivre jusqu’à son entrepôt, situé à Hope Estate. En chemin, O. N prévient les gendarmes qui interpellent P.P-G à son arrivée. Convoqué pour vol devant le tribunal correctionnel de Saint-Martin ce jeudi 1er mars 2018, le sexagénaire considère avoir été autorisé à se servir à l’entrepôt. Il avoue d’ailleurs avoir effectué quatre allers-retours entre le 18 et le 23 septembre.

Le vice-procureur a requis une peine de quatre mois de prison ainsi qu’une interdiction professionnelle d’une durée de deux ans. L’avocat de la défense regrette que les gendarmes venus chercher son client à son domicile le 18 septembre, n’aient pas été interrogés par les enquêteurs. « Vous lui reprochez finalement d’avoir obtempéré à la demande des gendarmes de les suivre » s’exclame-t-il avant de demander la relaxe. Le tribunal prononcera son délibéré le 12 avril prochain.

blank

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT