Passage aux frontières, un flux important inquiétant quant à la propagation du Covid-19

9
blank

En date du vendredi 17 avril, 200 autorisations officielles ont été accordées par la Préfecture de Saint-Martin contre 2200 délivrées par les autorités hollandaises.

Cette différence est difficile à expliquer les activités étant quasiment gelées de chaque côté de la frontière.

Contrairement à ce que nous avions annoncé, 200 résidents de Sint Maarten ont été autorisés au quotidien à se rendre en partie française après l’obtention d’un document délivré et signé par la préfète des Iles du Nord, Sylvie Feucher dans les 2 cas suivants seulement:

1) Déplacements entre le domicile et le lieu d’exercice de l’activité professionnelle si le télétravail n’est pas possible.
2) Déplacements pour motifs médicaux urgents avec justificatifs.

Dans l’autre sens, c’est 2200 laissez-passer qui ont été accordés à des résidents de Saint-Martin par les autorités hollandaises pour se rendre à Sint Maarten également pour les mêmes seules raisons suivantes:

1) Travel between my home and place of work when working remotely is not possible
2) Travel for urgent medical reasons with supporting documents

Le problème reste le même au sujet de la question légitime que nous avons décidé de poser au président de la Collectivité, Daniel Gibbs, lundi 20 avril, lors de son point hebdomadaire par Facebook Live :

«Les allers et retours de ces milliers de véhicules à la Frontière de Bellevue et à Belle-Plaine, ne vous inquiètent-ils pas quant à la propagation du Covid-19 en partie française ?»

Réponse lundi !

blank

9 commentaires

    • blank
      Stephen Tackling 19 avril, 2020 at 11:06 Répondre

      For 30 years i have been trying to convince the northern side governments to install an lpg plant (liquid petroleum gas) so as not to depend on first hand necessities from the southern side, the situation is getting more and more difficult to get product from the southern side tomorrow if the hospital call for gas what do I do.

  1. blank
    Lecteur 19 avril, 2020 at 09:02 Répondre

    Est ce que cette question a été posée à la préfète aussi vu que c’est elle qui gère les passages avec la PM de la partie hollandaise?

  2. blank
    Philippe BARBET 19 avril, 2020 at 09:18 Répondre

    Bonjour
    C est clair que 2200 personnes ne peuvent pas être indispensable au fonctionnement du côté Français, soit tout les aides soignante, les médecins vivent côté Hollandais soit on laisse passer des personnes qui ne devraient pas sortir de leur territoire… sachant qu ils n autorisent pas aux Franxais de passé la frontiere pour raison professionnelle, je l ai personnellement vécu. J ai dut déménager côté Francais pour continué mon activité. J en profite pour remercié la prefet pour nous avoir permis de rentré ..
    Je pense que la population aimerait avoir le détail des ayants droit…

  3. blank
    Lectrice 19 avril, 2020 at 12:10 Répondre

    En fait c’est l’inverse, les 200 autorisations accordées par la préfete permettent aux personnes résidants côté hollandais de venir travailler côté français et les 2200 autorisations délivrées par le gouvernement hollandais sont pour les résidents français travaillant Dutch side..

  4. blank
    Mezhoud 19 avril, 2020 at 13:03 Répondre

    Merci pour la rectification
    Cela fait la différence en effet!

    J habite côte francais et je dois aller côté hollandais pour travailler ponctuellement
    A qui dois je m adresser?

    Merci pour les précisions

  5. blank
    Lecteur 19 avril, 2020 at 17:41 Répondre

    C’est la démonstration supplémentaire du dysfonctionnement de l’île. Un nombre très important de personnes habitent french side et bénéficient très largement de l’univers social français . Cet amortisseur social permet à certains employeurs dutch de faire travailler ces ressortissants de manière illégale à bas coût côté dutch . Ce qui rend leurs entreprises plus compétitives . En fait , la France finance son in compétitivité !!! On est fort non ?
    Rien de nouveau, tout le monde sait ça depuis longtemps et puisque beaucoup en profite , pas de raison que ça change . Mais ne faisons pas les étonnés.

  6. blank
    James 20 avril, 2020 at 13:12 Répondre

    Chacun peut mesurer l.idiotie du système des autorisations délivrées et par conséquence l,absurdité de cette frontière qui permet aux uns et aux autres de gagner trois francs six sous sur le dos des gouvernements,,,,,,en attendant le virus se promène et gare aux dégâts .Les premières ministres et Président de pacotille sont vraiment des guignols

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

Laisser un commentaire

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT