Ouragan Irma : Pas de charges sociales patronales pendant un an pour Saint-Martin et Saint-Barth !

0

Le Premier ministre, Édouard Philippe a annoncé que les entreprises de Saint-Martin et Saint-Barthélemy «ne paieront pas de charges sociales patronales» pendant un an. Des crédits vont également être débloqués pour la collectivité territoriale de Saint-Martin.

Édouard Philippe a annoncé que les entreprises de Saint-Martin et Saint-Barthélemy touchées par l’ouragan Irma « ne paieront pas de charges sociales patronales » jusqu’en novembre 2018. Le gouvernement va déposer un amendement en ce sens, au projet de budget de la Sécu.

L’État va par ailleurs accorder une aide de 62 millions d’euros à la collectivité (12 millions d’euros pour 2017 et 50 millions pour 2018), afin de compenser le manque à gagner de la collectivité en terme de taxes foncières.

 

Le Premier ministre interpellé sur la lenteur des assurances

Le Premier ministre, qui a rencontré des commerçants de Hope Estate, a été interpellé à plusieurs reprises sur la lenteur des remboursements des assurances : « De l’argent, il nous faut de l’argent tout simplement, on ne fait pas la mendicité, on paie nos assurances, de l’argent pour reconstruire nos maisons, on a eu zéro centime jusqu’à maintenant », lui a ainsi lancé une Saint-Martinoise.

« Aujourd’hui, on attend les remboursements de l’assurance. On n’a encore rien touché, donc on ne peut pas redémarrer », a aussi expliqué Sandra Vaudelle, qui gère avec son mari un magasin d’arts de la table, pillé à de nombreuses reprises après Irma. « On essaie de faire en sorte que ça avance », lui a répondu le Premier ministre.

Une aide d’urgence va être débloquée

Édouard Philippe, qui s’est aussi entretenu avec Daniel Gibbs, devait préciser le mécanisme d’aide « d’urgence » pour les Saint-Martinois les plus démunis, promis par Emmanuel Macron lors de sa visite il y a un mois et demi.

La collectivité ayant réclamé qu’il ne s’agisse pas d’un versement en espèces, un système de cartes prépayées a été retenu, utilisables exclusivement sur la partie française de l’île, et opérationnel « en novembre », selon Matignon. L’aide accordée à quelques milliers de bénéficiaires s’élèvera à 300 euros par adulte et 100 euros par enfant (plafond de 900 euros par famille).

 

photo©SoualigaPost

 1,967 vues totales,  9 vues aujourd'hui

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT