Naufrage du Bourbon Rhode : Trois rescapés, un mort et dix disparus

0

Le jeudi 26 septembre, à 4h10 du matin, le CROSS-AG (Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage Antilles-Guyane) a reçu une alerte en provenance du remorqueur « Bourbon Rhode », de la compagnie marseillaise Bourbon. Le navire, de 50 mètres de long avec 14 membres d’équipage est, à ce moment-là, situé à environ 2200 km de la Martinique et à un peu plus de 110 km au nord nord-ouest du cyclone Lorenzo, avec une importante voie d’eau qui compromet sa stabilité.

Tandis que l’équipage se prépare à évacuer le navire dans une mer très grosse, le CROSS-AG demande à un bâtiment, le « SSI Excellent », qui se trouve à 370 km, de se dérouter pour porter assistance au « Bourbon Rhode ». Dans la matinée de jeudi, une réunion de crise s’est tenue au CROSS-AG, en présence de Franck Robine, préfet de la Martinique, de l’amiral Jean Hausermann, assistant du Délégué du gouvernement pour l’action de l’Etat en mer, et de Philippe Bricquer, directeur du CROSS-AG.

Un Falcon 50 de la Marine Nationale, dépêché depuis Dakar, a survolé la zone d’émission de la balise du navire « Bourbon Rhode » et a permis de repérer un radeau de sauvetage avec trois hommes à bord. Ces derniers ont été récupérés par un navire marchand envoyé sur zone par le CROSS-AG. Les rescapés ont confirmé que le « Bourbon Rhode » avait coulé le jeudi 26 septembre. Les recherches s’orientent principalement sur les trois autres radeaux de survie du navire, avec la participation d’un avion du NHC (National Hurricane Center) et de la frégate de surveillance « Ventôse » de la Marine Nationale et de son hélicoptère de type « Panther ».

Samedi, en début de nuit, l’avion du NHC a repéré un semi-rigide retourné provenant probablement du « Bourbon Rhode ». La nuit ayant empêché sa relocalisation par un moyen maritime, l’avion de la Marin Nationale a pu repositionner l’embarcation au lever du jour du dimanche 29 septembre. Un navire de commerce, engagé dans l’opération, a été chargé de récupérer l’embarcation. Cette nouvelle découverte a permis au CROSS-AG d’affiner le dispositif aéromaritime, qui comprend outre les moyens mis en place par l’Etat, cinq navires de commerce.

Dans un communiqué publié, le lundi 30 septembre, le Groupe Bourbon a fait savoir que le corps d’un des onze marins disparus a été repéré par l’un des avions, et récupéré par un navire qui participait aux recherches. Les opérations de secours se poursuivent pour retrouver les autres membres de l’équipage. _RM

blank

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT