MICRO-TROTTOIR : « Que pensez-vous de la mise en place du passe sanitaire à Saint-Martin ? »

0
blank

blank« Je suis pour. C’est, à mon avis, la seule façon d’arriver à stabiliser la situation sanitaire, et de revenir à une vie presque normale. Même si ça ne sera plus jamais comme avant, nous devons sortir de cette pandémie pour avoir une saison touristique acceptable après tout ce qu’on a vécu et traversé. Ca va créer des mécontentements et des frustrations, surtout auprès des anti-vaccins mais il y a un gros travail d’information à faire sur le vaccin en lui-même. Le passe sanitaire doit rassembler les gens, pas creuser le fossé entre vaccinés et non-vaccinés. »   Anya

 

 

« Je suis mitigé. J’ai conscience que c’est un passage obligé pour garantir un avenir à notre territoire qui vit principalement du tourisme et qui a du mal à se remettre de toutes lesblank catastrophes qui se sont passées depuis Irma mais j’appréhende cette mise en place. Que ce soit au niveau de la réaction des personnes qui sont contre le vaccin et/ou le passe sanitaire mais aussi d’un point de vue logistique. Allons-nous nous retrouver face à d’autres manifestations sauvages ? D’autres blocages de route ? Les saint-martinois vont devoir suivre les règles pour le bien de l’île mais sont-ils prêts à le faire ? L’avenir nous le dira. »   Bob

 

 

 

blank« Je suis contre, du moins maintenant. Je suis vacciné mais l’installation du passe sanitaire va créer encore plus de discorde et de débordements. Je pense que c’est trop tôt. Mais je crois effectivement qu’il n’y a que comme ça que la vie sociale peut reprendre, je travaille dans la restauration et c’est difficile ces derniers temps. On a tous besoin d’une bonne saison touristique pour se remettre de cette année catastrophique, même si ça va être dur. Alors imaginer devoir refuser des clients parce qu’ils ne sont pas en ordre de passe sanitaire, c’est comme se tirer une balle dans le pied. On verra… »   Timo

 

 

blank

« Ca fait partie du jeu, ça fait partie des règles à suivre sinon on vivrait dans une anarchie la plus totale. Je ne suis pas vaccinée et je ne veux pas me faire vacciner, pas pour le moment. Mais si je veux sortir boire un verre ou me rendre dans un restaurant, j’effectuerai un test PCR ou antigénique, si on me laisse le choix de ne pas me faire vacciner, c’est mon devoir en tant que citoyenne de me plier aux règles sanitaires mises en place, pour le bien de tous. Peut-être qu’à force, je me laisserai convaincre de me faire vacciner, peut-être que tout va se faire naturellement mais on ne sait jamais vraiment ce qui peut se passer ici. »   Catherine

blank

Article sponsorisé par :


blank

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT