MICRO-TROTTOIR : « Êtes-vous prêt(e) en cas de cyclone ? »

0
blank

blank« Pas encore tout-à-fait mais presque. Je pousse toute ma famille à se préparer, je pense que c’est très important, pas uniquement parce que Saint Martin est une île qui peut être facilement touchée par un ouragan mais parce que c’est la moindre des choses à faire si on veut éviter trop de dommages.

Après si ça doit tout emporter, ça emportera tout, Irma nous a tout pris alors qu’on était bien préparé en théorie, mais j’essaye de rester positif malgré tout, ce qu’on a traversé avec Irma a fait de nous ce que l’on est aujourd’hui, on est plus forts et plus soudés. N’attendez pas la dernière minute ou qu’une tempête soit annoncée pour faire des stocks, c’est maintenant ou jamais.  »

  Edson

blank« C’est drôle que vous me posiez la question, je sors tout juste de la pharmacie, j’ai enfin complété ma trousse de secours en fonction de la liste du kit d’urgence diffusée par le Collectivité. C’est la dernière chose qui me manquait avant de pouvoir biffer toutes les cases de la liste ! J’étais en voyage lorsque Irma a dévasté Saint Martin, je n’ai pu me rendre compte des dégâts par moi-même que plusieurs semaines après son passage et rien que d’en parler, j’en ai encore des frissons. Je ne peux imaginer ce que c’est que de vivre ça. Encore aujourd’hui on me raconte des histoires de l’après Irma, l’expérience de gens qui étaient préparés et celle de ceux qui ne l’étaient pas. C’est de la responsabilité de chacun de s’équiper comme il se doit, pas uniquement pour soi mais pour les autres aussi. »

  Muriel

blank« C’est un grand oui pour moi. Même si j’ai eu la grande chance de ne rien perdre en 2017, je préfère rester vigilante et ma famille part de ce principe-là aussi. L’adage dit qu’il vaut mieux prévenir que guérir, ça n’a jamais été aussi pertinent quand on vit dans la Caraïbe ! On parle beaucoup du kit cyclonique mais il serait bon d’également parler de la liste des abris où l’on peut se rendre en cas de passage d’un cyclone.

Beaucoup de gens vivent dans des logements qu’il n’est pas possible de sécuriser ou qui n’ont pas les moyens de le faire, c’est déchirant de laisser sa maison derrière soi mais c’est aussi rassurant de savoir qu’on peut se réfugier dans un endroit sûr. »

  Ylana

blank

-VX

blank

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT