Météo : La NOAA prévoit 5 ouragans majeurs et une saison cyclonique active sur l’Atlantique

0
blank

La saison 2021 des ouragans sur l’Atlantique est prévue active par la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA). Après une série record en 2020, le réchauffement de l’océan devrait contribuer à maintenir un haut degré d’activité cyclonique cette année. Si la saison débute officiellement ce 1er juin, le premier phénomène baptisé – la tempête subtropicale Ana – s’est d’ailleurs formé dès le 22 mai.

Contrairement à ce que l’on a pu lire ici ou là, la saison cyclonique officielle n’a pas été avancée du 1er juin au 15 mai en Atlantique. Seules les alertes ont été anticipées à la mi-mai pour répondre à une réalité : les phénomènes nommés se forment de plus en plus tôt dans l’année  (depuis 2015, c’est la 7ème année consécutive où une tempête se forme avant le 15 mai). Sur l’Atlantique Nord, le premier – la tempête subtropicale Ana – s’est ainsi développé dès le 22 mai dernier au Nord-Est des Bermudes.

Saison record – avec 30 phénomènes ayant reçu un nom dont 14 ouragans, incluant 7 cyclones majeurs -, l’année 2020 a vu l’alphabet grec utilisé pour la dernière fois, en complément des 21 noms retenus dans la liste des phénomènes cycloniques baptisés. Parce que l’alpha et l’oméga ne seraient pas pris assez au sérieux par le public, l’Organisation météorologique mondiale a décidé ce printemps d’y renoncer au profit d’une liste nominative complémentaire. Selon la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA) des États-Unis, il est probable que l’on doive s’en servir cet été ou plus vraisemblablement cet automne, la saison officielle durant jusqu’au 30 novembre.

  3 à 5 ouragans majeurs ?

Comme l’an dernier où la NOAA avait à juste titre prévu une activité exceptionnelle, ses prévisions annoncent qu’il y a 60 % de probabilités que l’année 2021 soit plus active que la normale. Ladite normale climatologique – mise à jour ce printemps sur la période 1991-2020 -, retient une moyenne annuelle de 14 phénomènes nommés, incluant 7 ouragans dont 3 majeurs, sur l’Atlantique Nord.

Or, avec un indice de confiance de 70 %, la NOAA prévoit pour cette saison cyclonique 2021 une fourchette de 13 à 20 phénomènes nommés, dont 6 à 10 deviendraient des ouragans, parmi lesquels 3 à 5 majeurs (de catégorie 3, 4 ou 5 sur l’échelle de Saffir-Simpson). L’avenir dira si le record de 2020 sera battu étant entendu qu’il est désormais établi que s’il n’y a pas nécessairement plus d’ouragans, il y a plus de super cyclones, survenant plus tôt et plus tard en saison alors que l’océan est plus chaud en moyenne.

blank

Article sponsorisé par :


blank

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT