Manifestation : les policiers solidaires du mouvement national 

0

A l’instar de leurs collègues métropolitains, une cinquantaine de policiers de Saint-Martin se sont retrouvés hier matin, devant le tribunal, pour dénoncer la «rupture» entre la police et la justice.

C’est le fait qu’un policier de la BAC en Seine-Saint-Denis ait été grièvement blessé début octobre, au cours d’un braquage, qui a mis le feu aux poudres et provoqué un mouvement national et exceptionnel. Un tel rassemblement n’avait pas été vu depuis 1983. L’auteur du coup de feu était un détenu qui n’avait pas regagné la prison après une permission de sortie. Les policiers au niveau national comme à Saint-Martin, ont voulu dénoncer le «laxisme» de la garde des Sceaux. Mais «le ras-le-bol» ne date pas d’aujourd’hui. «Nous voudrions que l’on applique la loi, surtout pour les personnes récidivistes», précise un des policiers en poste à Saint-Martin. Et d’ajouter : «Les tribunaux sont de moins en moins sévères. Les peines planchers doivent être réinstaurées. Les moyens, on ne les voit pas en terme de personnels, de matériels, ni juridique. Notre mouvement n’est pas dirigé contre les magistrats, mais contre la politique laxiste de Mme Taubira”. _AF

 1,516 vues totales,  2 vues aujourd'hui

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT