Lutte contre le narcotrafic : Un go-fast transportant 500 kg de cocaïne intercepté par la Marine Nationale au large de Saint-Martin

0

Dans la nuit du lundi 8 février dernier, la frégate de surveillance Germinal a détecté une embarcation suspecte sans marques de nationalité en haute mer au sud-ouest de Saint-Martin.

Le go-fast fuyant l’approche des militaires, ces derniers ont sommé les trois membres d’équipage de stopper leur route. Au cours de cette poursuite, 15 rejets de ballots ont été observés par l’équipage du Germinal.

Sur ces 15 ballots, 11 représentants un total de 364 kilos ont été repêchés et testés positifs à la cocaïne. Cette cargaison et les trois individus interpellés ont été remis le mardi 9 février 2021 sur la base navale de Fort-de-France à l’antenne martiniquaise de l’office antistupéfiants (OFAST).

Le vice-amiral Jean Hausermann, commandant des forces armées aux Antilles, était présent pour saluer ce nouveau coup de filet du Germinal qui n’aurait pas été possible sans le travail conjoint de la juridiction interrégionale spécialisée (JIRS), le service garde-côtes des douanes (SGCD) Antilles-Guyane et de la direction nationale du renseignement et des enquêtes douanières (DNRED).

Cette opération réalisée en coopération internationale grâce au soutien américain des U.S. Customs and Border Protection, Air and Marine Operations, est un nouveau coup porté au narcotrafic aux Antilles après la prise de 4,2 tonnes de cocaïne réalisée par le Germinal le 17 janvier dernier. En effet, les 15 ballots rejetés en mer estimés à 500 kilos représentent une perte de 2.5 millions d’euros dans la Caraïbe et 15 millions d’euros en Europe pour les narcotrafiquants.

blank

Article sponsorisé par:


blank

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT