Logement Semsamar : point d’étape sur les travaux de réhabilitation améliorée

0
blank

« A Saint-Martin, la Semsamar a sévèrement été secouée par Irma mais nous avons relevé la tête et le défi de la reconstruction. Les gros chantiers de réhabilitation lourde ont été engagés depuis la mi 2018 » a déclaré Marie-Paule Bélénus-Romana, la directrice générale de la Société d’économie mixte de Saint-Martin. Un après Irma, la Semsamar a tenu une conférence de presse lundi 3 septembre pour faire un point d’étape sur la réhabilitation de son parc, qui comprend, entre autres, 1085 logements sociaux.

La directrice générale a rappelé que la phase de reconstruction, dont le coût s’élève à près 50 millions d’euros, a débuté au lendemain d’Irma. Travaux d’urgence et appels d’offre ont été lancés en septembre-octobre 2017. Les deux derniers mois de l’année ont été consacrés aux études de faisabilité et à l’attribution des marchés. Entre janvier et mars ont été menés concertation des locataires, job dating pour l’embauche de jeunes saint-martinois sur les chantiers, attribution des marchés d’ingénierie, et lancement des consultations des entreprises retenues. Entre avril et juin ont été attribués les marchés de travaux. Les premiers chantiers ont démarré en juin.

La Semsamar assure qu’au 31 août, les travaux étaient engagés dans la quasi-totalité des résidences. Un an après Irma, nombreux sont encore les locataires de son parc social à manquer de portes, fenêtres et baies vitrées. Certains vivent encore sous des bâches. À Concordia, une trentaine de logements subissent toujours des infiltrations. Fin juillet, 10% des travaux de réhabilitation avaient été réalisés. Le rythme devrait s’accélérer à présent que les vacances sont terminées et que tout a été mis en place. «L’objectif est que cette première phase qui consiste en la sécurisation des logements (charpente/couverture, menuiseries extérieures, électricité, réseau d’eau potable, réseau d’évacuation des eaux usées, cloisons souples et menuiseries intérieures) soit achevée en décembre » avance Yannick Beaud, chargé d’opérations à la Semsamar. Pour cette première phase de réhabilitation la Semsamar a dégagé 32,4 millions d’euros et passé 675 marchés publics, attribués à une cinquantaine d’entreprises. (Plus de détails sur www.soualigapost.com)

blank

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT