L’Institut d’Emission des Départements d’Outre-Mer (IEDOM) présente son rapport annuel pour SXM

0
blank

En 2017, les îles de Saint-Barthélemy et Saint-Martin ont été frappées par l’ouragan Irma dans la nuit du 5 au 6 septembre. Cet ouragan de catégorie maximale a causé plus d’une dizaine de morts à Saint-Martin et des dégâts matériels considérables sur les deux îles. Les dégâts assurés sont estimés à près de 1,9 milliard €, dont près d’un milliard € pour Saint-Martin. À titre de comparaison, le PIB de Saint-Martin, réévalué en 2018 par le partenariat CEROM (AFD, IEDOM et INSEE), s’élève à 582 millions € en 2014.

L’activité touristique, moteur de l’économie de la Collectivité, marque un arrêt brutal après l’ouragan. L’année avait pourtant démarré sous de bons auspices pour le secteur, comme l’illustre la fréquentation hôtelière, en hausse à fin août 2017. Mais globalement sur l’année 2017, l’ensemble des indicateurs relevant du secteur touristique sont en nettes baisses.

Le secteur du BTP, dont l’activité s’était également inscrite en hausse sur le premier semestre 2017, a aussi subi de plein fouet les conséquences d’Irma. Néanmoins, les importants travaux de reconstruction démarrés après l’ouragan et ceux à venir constituent un puissant relais de croissance pour le secteur. Dans ce contexte de reconstruction et en dépit des mesures d’urgence (report des remboursements de crédits, prêts d’urgence, etc.) proposées aux sinistrés par les établissements de crédit, l’activité de crédit peine à redémarrer. À fin 2017, l’encours de crédit recule. En parallèle, la croissance des actifs financiers des agents économiques est dynamique (+22,2 % sur un an), ce qui est en partie la conséquence de l’indemnisation des sinistrés par les compagnies d’assurance.

blank

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT