Les pêcheurs de coulirous à la B.O étaient bien en infraction

0

 

Début mars, plusieurs habitants de Saint-Martin dénonçaient sur les réseaux sociaux des activités de pêche de coulirous/Jack-Fish à la senne depuis la plage de la Baie orientale, qu’ils jugeaient illégales.

Si la pêche est légale à la Baie orientale car la zone n’est pas située en Réserve naturelle, la zone dans laquelle les filets ont été déployés correspondant à celle de la baignade.

La pêche à la senne est une méthode traditionnelle aux Antilles et permet d’attraper des coulirous et est autorisée à Saint-Martin. Selon les affaires maritimes, un seul professionnel la pratique localement. 

Selon un arrêté de 2002, «sont autorisés à pêcher en tant que maître-senneur, les marins pêcheurs propriétaires d’une senne et pouvant justifier de 200 jours d’embarquement au moins au cours de l’année précédente ». Or, les pêcheurs qui se trouvaient à la Baie orientales, n’étaient pas a priori pas des professionnels de la zone. En tout cas, l’association des pêcheurs de Saint-Martin, qui regroupe les quatorze pêcheurs professionnels de la partie française, confirme qu’il ne s’agit pas d’un de ses membres. 

De plus, un des navires battait pavillon anguillais, et le second n’en battait a priori aucun. Hors selon le décret de 1967, portant extension de la zone de pêche interdite aux navires étrangers, il est interdit à un navire étranger de pêcher dans les eaux territoriales françaises. Le premier navire était donc clairement en infraction. Idem pour le second qui n’avait en plus pas d’immatriculation. Selon nos sources, aucune poursuite n’a été engagée. (Plus de détails sur www.soualigapost.com).

 3,237 vues totales,  3 vues aujourd'hui

About author

No comments

%d blogueurs aiment cette page :