Les «expropriations sauvages» vont faire l’objet d’enquêtes pénales

0
blank

Plusieurs personnes locataires, se sont plaintes auprès de l’association d’aide aux victimes Trait d’Union, que leur propriétaire ont repris le logement sans les en avertir et sans rompre le bail.

Ces derniers ont par exemple profité de l’absence des occupants pour changer les serrures. Trait d’Union en a fait part au comité local d’aide aux victimes (CLAV). La méthode employée par les propriétaires est «illégale», assure le procureur de Basse-Terre. Il s’agit «d’expropriations sauvages ». Aussi des enquêtes pénales vont-elles être diligentées. (Photo d’illustration. Source : www.soualigapost.com)

blank

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT