Le plein de festivités le week-end dernier à Grand-Case

0

La traditionnelle fête de Grand Case qui s’est déroulée de vendredi à dimanche commémore également la naissance de Victor Schoelcher (22 juillet 1804), homme politique qui a œuvré pour l’abolition de l’esclavage. Après avoir assisté à une cérémonie religieuse qui s’est déroulée dans l’église catholique Ste Marie Star of the Sea de Grand Case, vendredi 21 juillet, élus et officiels ont remonté le boulevard Bertin Meurice pour rejoindre le terrain de sports.

« Nous célébrons aujourd’hui une part de notre histoire et de celle du peuple saint-martinois » a rappelé Jean-Raymond Benjamin, conseiller territorial et président du centre culturel de Grand Case.

Patricia Chance-Duzant, la représentante du Quartier n°2 (Grand Case), a notamment déploré l’absence des habitants de Grand Case à la cérémonie. Elle a également évoqué deux de ses combats : la restauration du ponton ainsi que celle du pont.

Le président de la Collectivité Daniel Gibbs a rebondi sur l’absence de la population à la cérémonie en déclarant qu’il n’avait aucun doute qu’elle participerait aux festivités tout au long du week-end. Il a ensuite préféré s’en tenir à un discours symbolique. « S’il y a bien un rendez-vous fixé à notre Collectivité que j’affectionne particulièrement, c’est la fête de Grand Case. Pas parce que j’y ai appris à nager mais parce que j’aime ce village » a-t-il confié.

Enfin, la préfète Anne Laubiès, a conclu la cérémonie en citant un extrait du discours d’Aimé Césaire prononcé, le 21juillet 1945 à l’occasion d’un hommage à Victor Schoelcher : « le 27 avril 1848, un peuple qui depuis des siècles piétinait sur les degrés de l’ombre, un peuple que depuis des siècles le fouet maintenait dans les fosses de l’histoire, un peuple torturé depuis des siècles, un peuple humilié depuis des siècles, un peuple à qui on avait volé son pays, ses dieux, sa culture, un peuple à qui ses bourreaux tentaient de ravir jusqu’au nom d’homme, ce peuple là, le 27 avril 1848, par la grâce de Victor Schoelcher et la volonté du peuple français, rompait ses chaînes et au prometteur soleil d’un printemps inouï, faisait irruption sur la grande scène du monde. » Plus de détails sur www.soualigapost.com

 6,885 vues totales

About author

No comments

%d blogueurs aiment cette page :