Le groupe Manioukani va construire une clinique à Saint-Martin

0
blank

Son ouverture est prévue au troisième trimestre 2022 ; la clinique privée Wataki est un ambitieux projet porté par le groupe Manioukani dont les fondateurs sont les médecins Corinne et Pierre Sainte-Luce.

La clinique Wataki sera un centre de soins de suite et de réadaptation (SSR). Elle accueillera des patients qui nécessitent des soins à l’issue d’une opération, d’un handicap. Après leur hospitalisation, les patients pourront être dirigés vers la clinique. Les soins sont pris en charge par la Sécurité sociale et/ou les mutuelles. «Nous sommes conventionnés avec la CGSS et habilités par l’agence régionale de santé», précise Pierre Sainte-Luce.

«La première étape de la construction» de la clinique a été franchie hier : elle a consisté en la signature de l’acte de vente du terrain sur lequel il sera implanté. Situé à Concordia, juste au-dessus du centre hospitalier, le terrain a été cédé au groupe Manioukani par la Semsamar. Les travaux doivent débuter le troisième trimestre de cette année et durer deux ans.

La clinique comprendra deux unités de soins : 20 places de soins de suite et de réadaptation en hôpital de jour et 30 lits de soins de suite et de réadaptation en hospitalisation complète.

Une centaine d’emplois directs (infirmières, kiné, comptable, auxiliaire de vie sociale, ergothérapeute, éducateur spécialisé, etc.) sera créée. Des contacts ont déjà été pris avec Pôle Emploi pour former des personnes.

Le coût total du projet est estimé entre 10 et 12 millions d’euros.

Le groupe Manioukani a ouvert à Saint-Martin en décembre 2019 une unité de soins de jour employant 3 rééducateurs et un médecin dans des locaux loués à la Semsamar près de l’hôpital.

Pourquoi le nom Wataki ?

Pierre Sainte-Luce est un passionné d’art et du patrimoine. Son groupe a fait l’acquisition de la poterie Fidelin à Terre de Bas et de l’habitation Fonds Rousseau à Schoelcher. Il a souhaité baptiser d’un nom amérindien chacun de ses établissements : Manioukani à Gourbeyre, Kanala à Bouillante, Wataki à Saint-Martin. Wataki est le nom donné par le peuple amérindien en Guyane Wayana à l’arbre primaire Geissospermum argenteum Woodson. (soualigapost.com)

blank

Article sponsorisé par:

blank

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT