Le difficile combat contre les déchets sauvages

1

Une canette peut mettre 200 ans à se décomposer : il est donc important de rappeler constamment que la nature n’est pas une poubelle. «La lutte contre les déchets marins se doit d’être une priorité», a déclaré hier la préfecture dans le cadre de la campagne «Vacances propres».

Cette nouvelle opération nationale s’attaque aux milliers de tonnes de déchets sauvages jetés chaque année sur les plages, au bord des routes et des rivières.  A Saint-Martin, espérons que cette 45ème campagne, soutenue par le ministère de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie (MEDDE) et l’association des maires de France (AMF),  aura un impact positif : il n’y a qu’à tourner la tête pour constater que les consciences sont difficiles à changer. 80% des déchets en mer viennent de la terre, selon le MEDDE qui souligne que la faune marine est la principale victime de ces détritus en tous genres.

«Je navigue, je trie»
L’opération «Je navigue, je trie» a été lancée hier à Bormes-les-Mimosas. Cette année, 30 ports de plaisance, ayant le label Pavillon Bleu, participent à cette campagne estivale de sensibilisation aux déchets marins.

blank

1 commentaire

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

Laisser un commentaire

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT