La tempête tropicale Fiona a épargné St Martin… 

0

Au lendemain de son passage, ce samedi 17 septembre 2022, peu de dégâts causés par la tempête tropicale Fiona ont été constatés sur le territoire de Saint-Martin. Retour sur ce weekend qui était placé en vigilance orange.

Particulièrement attentif à l’évolution de la tempête tropicale Fiona qui a été catégorisé comme un ouragan par Météo France en fin de weekend, Vincent Berton, préfet délégué des Îles du Nord, a tenu trois points presse, le vendredi 16 septembre à 10h30 et à 18h ainsi que le samedi 17 septembre à 9h. Lors de ce dernier point, Monsieur le Préfet déclarait : « La nuit a été plutôt calme, peu d’interventions des pompiers et de la gendarmerie à Saint-Martin, comme à Saint-Barthélemy. Du vent, beaucoup de vent, avec des pointes relevées jusqu’à 120km/h, (…) peu de dégâts causés sur l’île et les habitations, hormis par exemple des branches d’arbre sur la route ». Aucun impact n’a été heureusement constaté sur la population saint-martinoise. Vincent Berton a également remercié tous les citoyens pour leur esprit de vigilance et leur discipline face à l’approche de la tempête tropicale Fiona dont les prévisions annonçaient des précipitations marquées avec 50 à 80mm de cumuls de pluie, des vagues pouvant aller jusqu’à 4m de hauteur avec une houle de secteur sud-est et des vents soutenus d’une moyenne de 60 à 70km/h avec des rafales atteignant ponctuellement 100 à 120km/h. Dans la nuit de vendredi à samedi, des rafales de 66 km/h ont été enregistrées à Marigot, de 97km/h à Grand-Case et de 113km/h à Gustavia, Saint-Barthélemy. Ayant déclaré la vigilance orange en début de journée de vendredi dernier pour fortes pluies/orages, vagues-submersion et vents violents, Vincent Berton a signé dans la foulée un arrêté préfectoral portant l’interdiction de la baignade, de la pratique des sports nautiques et du trafic maritime jusqu’au dimanche 18 septembre. Les creux moyens ont atteint jusqu’à 3m50 lors du passage de la tempête Fiona. Aéroports et établissements scolaires ont aussi été fermés ce vendredi. 

Avec des vents d’est qui tournaient vers le sud, la côte est de l’île était particulièrement exposée au phénomène météorologique. Les services concernés portaient une vigilance appuyée sur les quartiers de Cul-de-Sac, Quartier d’Orléans et la Baie Orientale. Ne minimisant pas la dangerosité potentielle de la tempête tropicale Fiona, première tempête d’envergure depuis le début de la saison cyclonique 2022, l’ensemble des services de secours ont renforcé leurs moyens, gendarmerie, pompiers et hôpital, afin que tout le monde puisse réagir en cas de besoin. Dans la nuit de vendredi à samedi, des problèmes électriques sont survenus dans les quartiers d’Oyster Pond, de Quartier d’Orléans, de Sandy Ground, de Baie Nettlé et à Grand-Case. Le rétablissement fut effectué par EDF en matinée du samedi.

Ce samedi 17 septembre, au lendemain du passage de la tempête Fiona, Louis Mussington, président de la Collectivité de Saint-Martin, s’est rendu dans plusieurs quartiers à la rencontre des habitants, comme Sandy Ground, Grand-Case, Hameau du Pont à Marigot, Colombier ou encore Agrément. Déplacements qui furent salués par la population saint-martinoise. 

 

… mais pas la Guadeloupe. Basse-Terre fortement impactée par la tempête, un décès déclaré.

Le centre de la tempête Fiona se trouvait au-dessus de la Guadeloupe ce vendredi 16 septembre 2022 à 18h causant des dégâts considérables liés aux inondations et aux montées d’eau qui ont atteint 1m50 par endroits.

Le constat est grave pour certaines communes, routes coupées, éboulements, dégâts matériels importants, sections dévastées, plusieurs dizaines de personnes à reloger. Le président du Conseil départemental de Guadeloupe, Guy Losbar, accompagné des conseillers départementaux, maires et autorités, était sur le terrain aux côtés de la population ce samedi matin, déclarant « il s’agit indiscutablement d’une catastrophe naturelle qui nécessitera la mise en œuvre d’un véritable plan de reconstruction. » Ce dernier a d’ores et déjà sollicité du Gouvernement la reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle, la mise en place du fonds de secours et un accompagnement solide des autorités aux côtés des collectivités locales qui sont à pied d’œuvre. À 5h30 du matin ce samedi, les pompiers de Guadeloupe comptabilisaient 130 interventions, dont une majorité sur le sud de la Basse-Terre. « Il s’agit principalement de gens qui se sentent menacés par la montée des eaux et qui ont besoin d’être mis en sécurité » a précisé ce samedi le colonel Frédéric Lhomme, directeur départemental adjoint des pompiers de Guadeloupe. 23 personnes ont été secourues. « C’est surtout la zone de la Basse-Terre qui est impactée, il y a là beaucoup de cours d’eau, de rivières et donc des problèmes de crues et d’inondations », témoignait Guy Losbar le même jour. Un premier décès est à déplorer, il s’agit d’un homme de 54 ans. Sa maison, située dans un quartier de la commune de Basse-Terre, a été emportée par la crue de la rivière des Pères causée par la tempête. Le corps sans vie de son occupant a été retrouvé. Guy Losbar a adressé en son nom personnel et au nom de l’ensemble des élus départementaux ses plus sincères condoléances à la famille de la victime. Emmanuel Macron, président de la République Française, a déclaré dimanche : « Après la tempête Fiona, mes pensées vont vers la Guadeloupe, vers notre compatriote emporté et tous les habitants touchés. L’état de catastrophe naturelle sera reconnu et le fonds de secours pour l’outre-mer mobilisé. J’ai demandé au ministre délégué  [chargé des Outre-mer, Jean-François Carenco] de se rendre sur place. »

Louis Mussington, président de la Collectivité de Saint-Martin, a exprimé son plus grand soutien à la Guadeloupe : « Nos amis guadeloupéens ont été fortement touchés par la tempête Fiona. 

Nous leur témoignons toute la solidarité de la Collectivité de Saint-Martin et ses habitants. Nos sincères condoléances vont aux proches de l’homme qui a perdu la vie en Basse-Terre. Nous avons aussi une pensée émue pour tous les sinistrés qui vont devoir se reconstruire. Le territoire de Saint-Martin a été épargné par Fiona mais nous savons combien il est difficile de surmonter une telle épreuve. En ces circonstances, les Saint-Martinois sont à vos côtés. Force et courage à tous les Guadeloupéens. » 

Fiona a poursuivi son parcours dévastateur en soufflant des vents jusqu’à 140km/h et en  déversant des pluies torrentielles sur Porto Rico dimanche après-midi, privant notamment l’île américaine d’électricité. L’ouragan se dirigeait vers la République dominicaine ce lundi. _Vx

 2,182 vues totales,  12 vues aujourd'hui

Source :

Faxinfo : https://www.faxinfo.fr/

Article sponsorisé par :


Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT