La réouverture des écoles est « un signal fort »

0

«Ma priorité a été que les écoles rouvrent le plus tôt possible. Leur réouverture est un signal fort pour Saint-Martin», déclare le préfet Philippe Gustin, délégué interministériel chargé de la reconstruction de Saint-Martin. 

Le 2 octobre ont ainsi rouvert le collège de Quartier d’Orléans les écoles élémentaires Clair Saint-Maximin et Omer Arrondell ainsi que la cité scolaire. Aujourd’hui ont rouvert les écoles Emile Choisy, Hervé Williams et Aline Hanson. «D’autres réouvertures sont prévues lundi prochain, notamment celle du collège du Mont des Accords», annonce Philippe Gustin.

L’accueil y est certes limité, par demi-journée dans l’attente d’un retour à la normale dans les prochaines semaines. L’objectif du président de la République était un retour quasi à la normale à la rentrée de Toussaint. Le Premier ministre, Edouard Philippe, viendra en personne le vérifier. Il est attendu le 6 novembre à Saint-Martin.

«Notre principal problème aujourd’hui est la non connaissance des effectifs. Avant Irma, nous avions quelque 10 000 élèves, aujourd’hui nous ne savons pas combien il y a d’enfants», admet le délégué interministériel. Ce qui pose un problème en termes d’organisation et de logistique. «À Quartier où il y a eu peu de familles qui sont parties, nous avons comptabilisé entre 70 et 80 % des élèves», rapporte Philippe Gustin.

En revanche, deux établissements en partie détruits ne vont pas rouvrir leurs portes, il s’agit du collègue Soualiga à Cul de Sac et de l’école primaire Nina Duverly à Marigot. Une répartition des enfants sera faite.

«Nous devons revoir la carte scolaire d’autant plus qu’il y a une baisse démographie. Il n’était pas normal non plus que des élèves aillent au collège Soualiga en bus alors qu’ils habitaient à Marigot», note le préfet.

Source : www.soualigapost.com

Loading

About author

No comments