La Fondation de France continuera d’aider St Martin

0

Après une semaine de visite officielle sur le territoire, les trois représentants de la Fondation de France se sont montrés fiers et satisfaits du travail effectué avec la volonté de continuer à améliorer les conditions de vie de la population saint martinoise. 

Avec leur programme « Solidarité Antilles » déployé en 2017 suite au passage du cyclone Irma, la Fondation de France (FDF) a été un acteur principal dans son relèvement. Karine Meaux, responsable de Département Solidarités internationales et Urgences au sein de la Fondation de France, Élodie Paillé, chargée de projets urgences à la FDF et Jean-Louis Vielajus, bénévole à la FDF ont fait le bilan de leur semaine extrêmement chargée sur l’île de Saint Martin. Après plus de quatre ans d’utilisation des 12 millions d’euros de dons récoltés au lendemain d’Irma, la Fondation de France se devait de faire le point avec les différents acteurs concernés pour conserver cette dynamique citoyenne mise en place depuis. La Fondation de France a certes presque épuisé ce fond exceptionnel d’urgences mais elle a d’autres nombreux programmes ouverts aux associations de Saint Martin. Il n’est pas aisé de consolider une structure dans le contexte actuel, c’est pourquoi la FDF désire redoubler d’efforts pour que les associations soient soutenues dans leur activité et leur démarche évolutive. Un outil sera d’ailleurs spécialement conçu prochainement afin d’intégrer les différents programmes proposés par la FDF dans les newsletters de la Collectivité et d’Initiative Saint Martin Active (ISMA). Des webinaires seront également organisés sur des thématiques diverses et variées, toujours dans une optique d’accompagnement des associations, qu’elles soient dédiées à l’enfance et la jeunesse, le sport et la santé ou autres, la volonté reste la même : travailler ensemble. Karine Meaux se réjouit qu’un partenariat fort se soit installé entre la Fondation de France, la Collectivité, la Préfecture et les associations saint martinoises. Cette dynamique territoriale est primordiale aux yeux de la FDF qui, en l’espace d’une semaine, a, entre autres, inauguré deux nouvelles salles de classe dans une école de Quartier d’Orléans, a visité des chantiers avec les Compagnons Bâtisseurs, que ce soit dans la reconstruction de charpente-couverture ou de chantier participatif, financés par la FDF, a signé une convention d’accompagnement aux associations avec la Collectivité ou encore a soutenu la Réserve Naturelle dans son nouveau projet de réhabilitation, également co-financé par le FDF. La plus grande fierté de Karine Meaux est d’avoir réussi à créer des relations sur le durable entre les acteurs saint martinois et la FDF. _Vx

 2,742 vues totales,  12 vues aujourd'hui

About author

No comments