Kidnapping : L’un des deux ravisseurs transféré en Guadeloupe

0

Le vendredi 6 septembre dernier, la police de Sint Maarten était informée du kidnapping d’un homme dans le secteur de Cole Bay. Après en avoir informé la gendarmerie, un véhicule a été intercepté et les deux hommes qui étaient à bord ont été interpellés pour être interrogés.

Le vol du scooter de l’un des kidnappeurs aurait été à l’origine de l’enlèvement de l’individu qui aurait effectué le vol. Repéré en partie hollandaise, ce jeune qui réside à Quartier d’Orléans a été ramené en partie française dans le coffre de la voiture et quelque peu « secoué pour qu’il rende le scooter », selon le Parquet. Les gendarmes, pourvus du signalement fourni par la police de Sint Maarten, ont repéré l’individu enlevé qui circulait à pied pour regagner son domicile. Il a ensuite été convoqué à la brigade de gendarmerie pour faire une déposition.

Entendus puis relâchés, il s’est avéré que l’un des deux ravisseurs avait un sursis de douze mois pour une autre condamnation et que, par ailleurs, il était convoqué prochainement au tribunal pour une autre affaire de violence. Du coup, le Parquet a considéré que sa peine devait être mise à exécution. Aussi, le coupable identifié avec les initiales A.C. a été transféré le samedi 7 septembre à Baie-Mahault pour purger sa peine, a indiqué le parquet de Saint-Martin. Le second suspect, J.J., a été libéré en attendant la suite de l’enquête. Le Parquet tient à faire savoir que « les gens n’ont pas à se faire justice eux-mêmes (…) Il y a une autorité légitime et il faut se retourner ver elle », en l’occurrence la gendarmerie. Pour l’anecdote, le voleur de scooter qui habite dans la même résidence que le propriétaire du deux roue, et qui traîne aussi quelques casseroles, a été transféré également à Baie-Mahault à l’issue de sa convocation. _RM

blank

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT