JUSTICE : Un père accusé à tort par sa fille de l’avoir violée

0

Un homme avait été accusé début 2021 d’avoir violé et agressé sexuellement sa fille mineure pendant cinq ans. Il avait été mis en examen et une information judiciaire avait été ouverte. Après plusieurs mois d’enquête, le juge d’instruction a rendu une ordonnance de non-lieu à son encontre.

En octobre 2020, les services de l’Education nationale ont alerté le parquet de la situation d’une élève âgée de 12 ans, celle-ci écrivait dans un cahier que son père la violait depuis l’âge de sept ans. Une enquête pénale a été ouverte.

Un examen gynécologique a révélé une défloration ancienne qui pouvait correspondre aux faits décrits. La jeune fille a aussi essayé de se suicider et s’est automutilée. Elle a en outre confié que son père la frappait avec une ceinture. Lors d’un examen psychologique, il a été constaté que la jeune fille souffrait de graves troubles de la personnalité. Pour les médecins, elle aurait pu inventer les viols et autres agressions pour se venger de son père qui a souvent trompé sa mère. Toutefois, ils ont confirmé qu’elle était dans une réelle détresse psychique.

Auditionnée à plusieurs reprises, la jeune fille a raconté des faits contradictoires et n’a jamais pu s’en justifier ou s’en expliquer. S’il s’avère que l’examen gynécologique laisse supposer qu’elle a effectivement pu être victime d’une agression sexuelle, les auditions de la famille et ses propres déclarations décousues n’ont pas permis d’affirmer que l’auteur est son père, lequel a toujours nié les faits reprochés. Aussi celui-ci a-t-il été mis en hors de cause début février.

_SoualigaPost.com

 1,703 vues totales,  13 vues aujourd'hui

Source :

Soualiga : http://www.soualigapost.com/fr

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT