JUSTICE : Un employé vu au volant d’un véhicule volé au sein de la concession qui l’embauche

0
blank

Âgé d’une quarantaine d’années, RC travaille au sein d’un concessionnaire de voitures. En janvier 2018, il est aperçu par son employeur au volant d’une des trois voitures qui ont été volées au sein de la concession juste après Irma. Son employeur le soupçonne d’être impliqué dans le vol et dépose plainte auprès de la gendarmerie.

RC est placé en garde à vue mais nie avoir volé le véhicule. Il explique qu’il a simplement aidé un ami à peindre les vitres de ladite voiture et que ce dernier lui a prêtée le jour où il a été vu à son bord. RC est tout de même poursuivi en justice pour recel de bien.

Il était convoqué devant le tribunal correctionnel de Saint-Martin le 3 octobre. Les réquisitions du parquet ont été suivies par le tribunal ; RC a été condamné à une peine de douze mois de prison.

Le tribunal a en outre reçu la constitution de partie civile de la concession automobile : RC doit lui verser 2 500 euros au titre du préjudice moral, 2 000 euros au titre de l’article 475-1 du code de procédure pénale et 2 163 euros au titre du préjudice matériel. RC a été licencié après les faits.

(soualigapost.com)

blank

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT