JUSTICE : «Je ne veux pas mourir à Saint-Barth »

0
blank

Il est né en Guadeloupe, habite aujourd’hui à Saint-Martin et a travaillé en tant que maçon à Saint-Barth. YB, âgé de 34 ans, était présenté en comparution immédiate mercredi matin devant le tribunal de proximité pour des faits de violences avec armes commis fin juin.

A Saint-Barth, il était logé par son employeur avec ses collègues dans une villa. Le 29 juin, il les accuse de lui avoir volé son téléphone portable, sa carte de crédit et 400 euros en espèce. Il appelle les gendarmes car ils le menacent avec un sabre et un fusil avant de partir en voiture.

A leur arrivée, les gendarmes sont accueillis par YB qui est agité. Il explique ce qui s’est passé. Quelques minutes plus tard, les collègues reviennent. Le véhicule est fouillé et aucune arme n’est trouvée à bord. Les militaires fouillent également la chambre de YB et y découvrent sur le lit un sac dans lequel se trouve du linge ainsi que les affaires dites volées à l’exception des 400 euros. Un couteau de cuisine est aussi trouvé.

YB est placé en garde à vue. Il nie les faits. Il maintient sa version à la barre du tribunal. «J’étais fâché car ils m’avaient pris mes affaires», répète-t-il. Il admet toutefois avoir frappé l’un de ses collègues qui voulait lui donner un coup avec le sabre. «Vous n’avez pas eu peur de le frapper alors qu’il avait un sabre ?», lui demande le juge.

«Non… mais il fallait que je me défende ! Ma vie était en danger !… Je ne veux pas mourir à Saint-Barth», poursuit-il en soulignant par ailleurs qu’il n’a pas fait usage du couteau trouvé dans ses affaires.

Dans le cadre de l’enquête, YB a fait l’objet d’une expertise psychologique et psychiatrique. Le médecin a indiqué qu’il était impulsif et dans le déni.

Le parquet a requis une peine d’un an de prison dont six mois assortis d’un sursis probatoire durant deux ans comprenant l’obligation de soins, de travailler, l’interdiction d’entrer en contact avec les victimes. Une interdiction de détenir une arme pendant cinq ans a aussi été demandée.

Après en avoir délibéré, le tribunal a prononcé une peine conforme aux réquisitions à l’exception de la troisième obligation, le tribunal a ordonné que YB ne se rende pas à Saint-Barth. (soualigapost.com)

blank

Article sponsorisé par:


blank

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT