JUSTICE : Il menace de mort et insulte sa voisine qui a tué ses chats

0
blank

A la barre, MB a reconnu qu’il «a répondu aux attaques» dont il avait fait l’objet de la même manière, soit «bêtement». «Je leur ai parlé comme ils m’ont parlé», a déclaré cet homme convoqué devant le tribunal de proximité de Saint-Martin jeudi dernier pour menaces de mort et injures non publiques en raison de l’origine de la nation.

Durant plusieurs mois, MB a insulté sa voisine d’origine haïtienne et l’a menacée de mort. Au cours de cette période, il a appelé à plusieurs reprises le centre opérationnel de gendarmerie en disant aux militaires qu’il «allait la tuer». En janvier dernier, les gendarmes se sont déplacés et ont, à leur arrivée, trouvé MB un couteau de cuisine à la main. Un test d’alcoolémie a été réalisé et a révélé un taux de 0,96 mg/l.

Il précise qu’il a brandi un couteau pour faire peur à sa voisine avec laquelle il ne s’entend pas. Il explique qu’il est de manière régulière la cible de critiques et d’insultes. Il accuse aussi sa voisine de tuer ses chats. «Mes chats, c’est la seule chose que j’aie », confie-t-il.

Il a été condamné à une peine de deux mois de prison avec sursis, une amende de 200 euros et à l’obligation de suivre un stage de citoyenneté. (soualigapost.com)

blank

Article sponsorisé par:


blank

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT