JUSTICE / Escroquerie : «c’est un cambriolage sans arme »

0
blank

Deux affaires en une. Deux affaires compliquées en raison des liens qui ont existé entre les prévenus et qu’ils contestent mutuellement. Fin juin, le tribunal de proximité de Saint-Martin examinait une double affaire d’escroquerie et d’abus de confiance sur fond de faux et usages de faux. Les faits ont débuté à la fin des années 2000.

En résumé, AC et son époux HP (décédé depuis) s’associent à PM. Des sociétés sont créées et PM et HP alternent la gérance de certaines.

Tout se passe bien jusqu’à ce que le couple reproche dans un premier temps à PM de détourner à son profit les loyers de neuf des dix appartements situés dans une même résidence. Selon le couple, PM est chargé de récupérer les loyers et de les verser à leur propriétaire, soit la SCI que détient le couple. Seulement, il ne le fait pas ; il les encaisse sur le compte d’une autre société dans laquelle il a des parts. A la barre du tribunal, les explications de PM sont peu claires, il répond mal aux questions du tribunal qui cherche à comprendre le lien entre PM et le couple et entre leurs sociétés. PM et son avocate affirment qu’il existait à cette époque un contrat de gestion (attestant que la société de PM était chargée de récupérer les loyers) mais personne ne peut le fournir aux magistrats.

(lire la suite dans notre prochaine édition).

Source : soualigapost.com)

blank

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT