JUSTICE : Dix-huit mois de prison ferme pour avoir transporté 2,4 kg de cocaïne 

0

Mettre des feuilles de plomb pour dissimuler la drogue dans son bagage à soute, plomb qui allait forcément faire sonner le détecteur lors du contrôle à l’aéroport, est une preuve que son client ne savait pas comment transporter de la drogue en avion, a plaidé maître Lacassagne. Son client, KS, métropolitain de trente ans, était poursuivi pour acquisition, détention et transport de 2,4 kg de cocaïne (avec emballage).

Il a été arrêté mardi dernier à l’aéroport de Grand Case alors qu’il rentrait en métropole. Il était convoqué vendredi matin devant le tribunal correctionnel de Saint-Martin en comparution immédiate.

Après avoir vécu plusieurs années à Saint-Martin, il était rentré en métropole avec sa compagne, enceinte, après le cyclone. Il était revenu en mars pour finaliser la vente de son entreprise mais elle a été annulée. Endetté, il a acheté de la cocaïne pour la revendre en métropole. «En ayant vécu dix ans à Saint-Martin, on sait où acheter la drogue», a-t-il dit aux magistrats.

«C’est un opportuniste, il n’a pas d’antécédent. Il aurait pu choisir un autre avenir… Il a choisi la facilité et il doit être sanctionné. Cela doit aussi permettre d’envoyer un message à ceux qui pensent venir à Saint-Martin pour acheter de la drogue et l’envoyer en métropole», a déclaré le vice-procureur qui a requis une peine de trois ans de prison dont dix-huit mois assortis du sursis, une interdiction de séjour à Saint-Martin pendant cinq ans et un mandat de dépôt.

Après en avoir délibéré, le tribunal a rendu un jugement quasiment conforme aux réquisitions; seule la confiscation de l’argent saisi n’a pas été retenue. KS est donc condamné à une peine de trois ans de prison dont dix-huit mois assorti du sursis mise à l’épreuve comportant l’obligation de soins. KS est interdit de séjour à Saint-Martin et Saint-Barthélemy pendant cinq ans. Un mandat de dépôt a été prononcé, il prendra l’avion cet après-midi pour être incarcéré en Guadeloupe. Son beau-frère qui voyageait avec lui le 15 mai, avait aussi été interpellé mais a été mis hors de cause. Il était présent à l’audience. (Plus de détails sur www.soualigapost.com)

 2,497 vues totales,  17 vues aujourd'hui

About author

No comments