JUSTICE : Deux ans de prison dont un an ferme pour avoir violemment frappé son ex partenaire

0
blank

Le parquet avait requis une peine de douze mois de prison dont six assortis d’un sursis probatoire comprenant l’obligation de soins et l’interdiction d’entrer en contact avec la victime. C’est au final une peine de deux ans dont douze mois assortis d’un sursis probatoire durant trois ans que le tribunal a prononcé à l’encontre de KH pour avoir commis des violences sur son ex-partenaire.

Les faits se sont déroulés dans la nuit du 20 au 21 octobre dernier. KH envoie plusieurs messages à son ex-partenaire X* lui demandant de l’appeler. Un peu avant minuit, la victime le contacte et le couple – séparé depuis une dizaine de jours – se revoit «pour discuter». KH se rend chez X et la situation va dégénérer en quelques minutes.

Les voisins sont alertés par les cris de X, regardent par la fenêtre et aperçoivent KH marcher tranquillement sur le parking vers sa voiture. Ils voient ensuite X en pleurs, des marques sur le visage. Ils appellent les gendarmes.

KH sera interpellé quelques instants plus tard dans sa voiture garée sur un parking dans un autre secteur de l’île. Il est placé en garde à vue puis en détention provisoire dans l’attente d’être présenté le 23 octobre devant le tribunal de proximité de Saint-Martin en comparution immédiate.

Aux gendarmes, la victime explique avoir reçu des coups aux visage, avoir été projetée au sol. Elle confie aussi que KH a tenté de l’étrangler avec un torchon. Elle est examinée par un médecin qui confirme des traces sur le visage et au niveau du cou, un bleu sur son visage est encore visible à l’audience.

KH donne une autre version des faits. Il reconnaît uniquement lui avoir donné une «baffe». «Elle m’a frappé en premier et mon réflexe a été, malheureusement, de la frapper en retour», déclare-t-il. Il admet aussi avoir pu la bousculer en voulant sortir de l’appartement mais dément avoir tenté de l’étrangler.

* Nous désignerons la victime par X dans l’article car elle a demandé à ce que ses initiales ne soient pas mentionnées.

(soualigapost.com)

blank

Article sponsorisé par:


blank

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT