JUSTICE : Accusé d’avoir braqué une supérette, un jeune de 19 ans a été relaxé

0

Le 12 juin dernier aux alentours de 10 heures, un individu portant une cagoule et des gants entre dans une supérette à Quartier d’Orléans. Il brandit une arme, tend une sorte de pochette et somme le caissier d’y placer l’argent, soit une centaine de dollars et d’euros. Puis ressort.

Les gendarmes arrivent quelques minutes plus tard. Deux témoins leur indiquent avoir vu une voiture partir vers la partie hollandaise. Ils leur communiquent également la couleur, le modèle et la plaque d’immatriculation. Ils précisent que MP a l’habitude de la conduire. Une alerte est lancée auprès de la police de Sint Maarten. 

En début d’après-midi, la police de Sint Maarten contrôle ladite voiture conduite par MP. Le jeune âgé de 19 ans est interpellé et placé en garde à vue. Il a été placé en détention provisoire le 5 octobre et convoqué devant le tribunal de proximité de Saint-Martin en comparution immédiate mercredi. Il est accusé de vol avec menace d’un pistolet, en réunion et en ayant dissimulé son visage. 

Si durant ses auditions, «il a dit tout et n’importe quoi» note le tribunal, à la barre, MP est constant dans ses explications : il n’a pas braqué la supérette. Il a raconté que ce jour-ci il a reçu la visite de F, une connaissance, et qu’il lui a prêté sa voiture. Sous entendant ainsi que F l’a utilisée pour se rendre à la supérette et commettre le vol.

A la barre du tribunal, le gérant du commerce a raconté la scène du braquage et décrit son agresseur : «il était musclé… Lui (dit-il en regardant MP), il est maigre, l’autre il était gros». Le gérant affirme que MP n’était pas celui qui l’a braqué. Après en avoir délibéré, le tribunal a relaxé MP.

 2,090 vues totales,  8 vues aujourd'hui

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT