Intervention au Sénat : Le sénateur Arnell favorable à l’expérimentation du cannabis thérapeutique

0
blank

Le mardi 12 novembre 2019, le sénateur Guillaume Arnell, vice-président de la Commission des Affaires sociales du groupe RDSE (Rassemblement démocratique et social européen) au Sénat, est intervenu dans le cadre de l’examen du projet de loi de financement de la Sécurité Sociale (PLFSS) 2020.

L’automne dernier, le gouvernement promettait un retour à l’équilibre des comptes de la Sécurité Sociale, et le sénateur Arnell constate, qu’aujourd’hui, « nous est présenté un PLFSS 2020 avec des comptes dégradés ; 5,4 milliards d’euros de déficit, et la promesse d’un retour à l’équilibre des comptes pour 2023, en raison notamment des mesures « gilets jaunes » ».

Guillaume Arnell a également abordé la situation de l’hôpital public, pointant du doigt deux aspects, d’une part « 10 %, soit le pourcentage d’entités hospitalières ayant fermé entre 2008 et 2018 », d’autre part « + 834 380, soit le nombre de séjours hospitaliers supplémentaires sur la même période ». Pour le sénateur Arnell, il apparaît difficile d’améliorer la performance des hôpitaux, « lorsqu’il y a moins d’établissements et plus de soins à prodiguer ».

Autre sujet, mais dans un autre registre, le sénateur est favorable à l’expérimentation du cannabis thérapeutique. « Je pense notamment aux personnes souffrantes de maladie incurable ou chronique, comme la sclérose en plaque, pour lesquelles la morphine ne fait parfois plus effet ». Selon le représentant de Saint-Martin, en plus d’être davantage soulagées de leurs douleurs, « ces personnes n’auraient plus besoin de se rendre aux urgences, ce qui aurait pour effet de contribuer à les désengorger »._RM

blank

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT