Grève des enseignants : ils réclament notamment la réparation des écoles

0

Quelques soixante-dix enseignants du premier et second degré manifestaient jeudi 22 mars vers 10 heures du matin devant l’hôtel de la Collectivité.

Ils ont répondu à l’appel des syndicats nationaux pour protester contre les réformes engagées par le gouvernement, notamment sur la fonction publique et le secteur ferroviaire. « Nous avons emboîté le pas à la grève nationale avec des revendications propres à la Guadeloupe et à Saint-Martin » avance Valérie Boucaut, professeur des écoles à Quartier d’Orléans et déléguée du SNUIPP-FSU.

Rassemblés devant l’hôtel de la Collectivité, les enseignants ont repris en chœur des comptines dont ils ont changé les paroles. Ainsi, sur l’air de Frère Jacques, ils ont chanté : « président Gibbs, président Gibbs, dormez-vous ? Réparez nos écoles, réparez nos écoles, rapidement, rapidement ». Ils demandent l’arrêt immédiat des doubles vacations dans les écoles de Grand Case et Sandy Ground. « On veut qu’ils réparent les écoles » exige Valérie Boucaut. « Peut-être qu’on ne peut pas rebâtir tout de suite mais au moins réparer, barricader. Nous n’avons pas besoin de l’argent de l’Etat pour acheter des planches de bois. J’ose espérer que la COM a au moins le budget pour sécuriser ses locaux. » poursuit-elle. Une délégation était reçue par Daniel Gibbs jeudi matin. Les enseignants se rendaient ensuite à la préfecture puis au service de l’éducation nationale.

(Plus de détails sur www.soualigapost.com)

 1,100 vues totales,  7 vues aujourd'hui

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT