Gestion des Fonds Européens à Saint-Martin : beaucoup de monde présent à la CCISM !

0

Le 18 décembre dernier s’est tenue une réunion d’information à la CCISM sur les programmes européens à Saint-Martin pour la période 2014-2020. L’opportunité pour les porteurs de projets de s’informer des démarches à suivre pour bénéficier des subventions de l’Union européenne.

Jacques Plaisir, chef de service de la cellule Europe de la Préfecture de Saint-Martin et Saint-Barthélemy, explique que la journée était une « opération de communication sur les fonds européens mais aussi une réunion technique avec des ateliers qui expliquent aux porteurs de projets précisément comment l’Europe peut les aider».

Il a présenté les FEDER, FSE, FEADER et FEAMP, différents fonds européens qui octroient des subventions à ceux qui souhaitent monter un projet de développement économique qui favorise la croissance intelligente, durable et inclusive, à savoir l’innovation via la recherche et le développement, la protection de l’environnement et la transition énergétique ainsi que la lutte contre la pauvreté et l’exclusion scolaire.

Alain Brichler, propriétaire du Guesthouse «Adam et Eve » situé à la Baie Orientale, qui a bénéficié d’une subvention en 2015, a expliqué au public présent que « les démarches à effectuer sont assez simples » puisqu’il suffit dans un premier temps « d’envoyer un email au fonds européen pertinent pour lui présenter votre projet. » En ce qui concerne son secteur, la restauration et l’hôtellerie, il conseille de « montrer en quoi votre projet va améliorer la qualité de votre établissement ou amener un effet de levier sur votre chiffre d’affaires ». Une fois votre demande acceptée et le budget chiffré, il faudra « fournir tous les justificatifs des travaux réalisés » afin d’obtenir le remboursement de vos dépenses par l’Union européenne.

Puisque les subventions sont accordées en remboursement des investissements réalisés, M. Plaisir rassure le public en rappelant que « des avances de subvention sont octroyées lorsque le porteur de projet ne peut pas assurer son autofinancement. Les banques sont aussi invitées à jouer le jeu en accordant des crédits sous réserve que la demande du porteur de projet soit validée par l’Union européenne ».

Pour la période 2014-2020, l’UE a octroyé une enveloppe de 76 millions d’euros à Saint-Martin pour atteindre ses objectifs de développement, dont 10 millions d’euros pour des projets de coopération avec Sint Maarten. On rappelle que Saint-Martin, tout comme la Guadeloupe, la Martinique, la Guyane, Mayotte et la Réunion, fait partie des régions considérées en retard de développement par l’UE puisque le PIB y est inférieur à 75% de la moyenne communautaire.

Les porteurs de projets ont jusqu’au 31 décembre 2020 pour déposer une demande de subvention auprès d’un des fonds de l’Union européenne.

 1,425 vues totales,  8 vues aujourd'hui

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT