FORMATION : Six volontaires du RSMA en chantier pédagogique à Saint-Martin

0

Lors d’un point presse organisé  jeudi 2 février dernier dans les locaux de la Préfecture, Le colonel Philippe Outtier et Vincent Berton, préfet délégué des Îles du Nord, ont présenté le chantier pédagogique mis en place à Quartier d’Orléans en rappelant le panel de formations proposé par le Régiment du Service Militaire Adapté de Guadeloupe.

Peu avant l’intervention des officiels, la presse a pu échanger avec Garette Robinson, saint-martinois de 22 ans vivant à Marigot, volontaire sur le chantier pédagogique qui a suivi, de janvier 2022 à janvier 2023, la filière conducteur d’engins voirie (travaux publics) lui permettant de décrocher son Certificat d’Aptitude à la Conduite En Sécurité (CACES), son brevet de secouriste, ainsi que son permis (le RSMA compte 70% de taux de réussite pour le code grâce à une formation adaptée alors que le taux d’échec général à Saint-Martin atteint les 80%). Lors de son année de formation au RSMA de Guadeloupe qu’il juge comme « un plus » dans son parcours, Garette a renforcé sa volonté de revenir dans son pays afin de travailler dans la filière des travaux publics. En continuité de cette année de formation, Garette a rejoint cinq autres volontaires guadeloupéens et trois cadres professionnels du BTP dans le secteur de Quartier d’Orléans pour un travail de défrichage de la zone de la frontière qui a débuté ce 30 janvier et qui court jusqu’au 10 février prochain.

Pour ce chantier, les volontaires et leurs cadres utilisent deux pelles hydrauliques, un camion chargeur compact, un camion 3T5 pour l’évacuation des déchets ainsi que du petit matériel. Les volontaires ont ainsi la possibilité de mettre en application de manière concrète les compétences acquises durant leur formation. Le RSMA entretient depuis 62 ans des liens étroits avec l’île de Saint-Martin. Relation saluée par Vincent Berton : « je crois à la plus-value apportée par le RSMA sur ce territoire vis-à-vis d’une population jeune confrontée à des situations d’échecs, d’échec scolaire notamment, qui nuisent à l’estime de soi et génèrent des débuts de vie d’adulte compliqués. Le RSMA est une main tendue pour les jeunes en difficulté d’insertion pour retrouver une confiance en eux ». 4.000 jeunes saint-martinois sont actuellement sans emploi ni formation, une situation qui est, pour l’homme politique, jugée inacceptable pour le maintien de la cohésion sociale. Pour le colonel Outtier, les missions du RSMA s’axent autour de la formation et de l’insertion des jeunes saint-martinois en participant ponctuellement au développement du territoire. Garette Robinson peut être fier de faire partie des 80% de réussite du RSMA, mais surtout fier de lui._Vx

Loading

About author

No comments