Forces Armées / Bilan 2020 : l’armée française, un partenaire engagé dans les Caraïbes

0

L’armée française aura aidé 12 pays des Caraïbes et de l’Amérique latine, avec la mobilisation de nombreux moyens militaires pour soutenir les populations des îles caribéennes : porte-hélicoptères amphibie PHA Dixmude, BSAOM Dumont d’Urville, avions de transport CASA des Forces Armées en Guyane ou encore de l’A400M.

Plus de 100 tonnes de matériel de survie, de protection et d’équipement médical ont été acheminées, en coordination avec les organisations régionales, la CARICOM : Caribbean Community, la CDEMA, IMPACS et des organismes d’aide comme le World Food Programme, la PIRAC – Croix-Rouge Française et l’Agence Française de Développement.

 

Un contexte sanitaire exceptionnel

Une année hors-norme en raison de l’épidémie de Covid-19 à laquelle s’est ajoutée celle de la dengue. Dès le mois de mars, le risque sanitaire a obligé l’armée à adapter ses modes de fonctionnement : redéploiement du 33ème RIMa sur 3 sites différents de manière à limiter les risques de contagion tout en maintenant les programmes d’entraînement ou encore la mise en place des protocoles de déchargement des navires dans le respect des règles sanitaires de distanciation sociale.

Le Dixmude est arrivé aux Antilles-françaises avec près de 140 tonnes de matériel et des spécialistes en désinfection du 2ème régiment de dragons et professionnels de service de santé des armées.

L’armée et notamment le RSMA-M sont venus prêter main forte à la Préfecture et aux organismes de santé sur le territoire français, dont les hôpitaux ont ainsi été en mesure d’accueillir des malades du Covid-19 de la zone caraïbe : transport de masques, distribution de gel hydroalcoolique, réaménagement des salles réanimation afin d’en augmenter la capacité.

 

La France au cœur de la coopération internationale

Le BSAOM Dumont d’Urville a effectué une mission au Guatemala et au Hondura, pays durement frappés par les ouragans ETA et IOTA.Sous le pilotage de l’armée américaine, le Dumont d’Urville a ainsi livré 35 tonnes de fret humanitaire de CDCS et de la PIRAC, chargés en Guadeloupe, et assuré ensuite le transport de 21 tonnes de denrées alimentaires du World Food Programme vers une zone côtière enclavée du Honduras.

Loading

About author

No comments