Fibre optique : Création d’une société ” Tintamarre ” pour financer le génie civil

0
blank

Le génie civil lié au déploiement de la fibre optique sur le territoire représente un coût entre 10 et 11 millions d’euros. Par manque de moyens financiers, la COM a renoncé à réaliser seule les travaux. Aussi deux options se sont-elles présentées : soit les travaux de génie civil sont réalisés par les opérateurs privés eux-mêmes, soit ils le sont par une société ad hoc dont l’objet sera la construction, le financement et l’exploitation de ces réseaux.

Le choix de la majorité des élus s’est porté sur la deuxième option. «C’est le seul moyen de maîtriser nos réseaux numériques», convient le président Daniel Gibbs. «Le réseau appartiendra indirectement à la COM» a confirmé la Caisse des Dépôts et consignations (CDC), partenaire financier. C’est ainsi qu’est né le projet de Tintamarre, une société par action simplifiée (SAS). La SAS aura trois actionnaires : la COM à hauteur de 40 %, la CDC à hauteur de 40 % et des opérateurs à hauteur de 20%. La CDC qui a participé à la rédaction des statuts et à la définition de l’objet de la société, a proposé à l’ensemble des opérateurs numériques présents à Saint-Martin d’entrer au capital. Orange et THD Tel ont décliné la proposition, Dauphin l’a acceptée ainsi que MSR mais plus tardivement. Un projet de statuts a été rédigé et ce document a été présenté ce matin aux élus du conseil territorial réunis en séance plénière.  Six mois après sa création, Tintamarre devra avoir un capital de 600 000 euros : 240 000 apportés par la COM, 240 000 par la CDC et 120 000 par les opérateurs. Les statuts et la participation de la COM au capital ont été approuvés par les élus. (soualigapost.com)

blank

Article sponsorisé par:

blank

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT