Fête de Sandy Ground : La jeunesse au cœur des préoccupations

0

Mercredi 15 août, fête de l’assomption, célèbre aussi la fête de Sandy Ground qui s’est déroulée cette année encore sur le parking du stade Albéric Richards.

Après une cérémonie religieuse œcuménique qui s’est achevée sur les chants de la Marseillaise et de l’hymne de Saint-Martin, élus et officiels se sont succédé au pupitre.

Les allocutions ont été inaugurées par Cédric André, récemment élu représentant du conseil de quartier de Sandy Ground qui a appelé à l’unité et rapporté les projets évoqués lors de la première réunion de son conseil : la création d’un trottoir entre les écoles et le pont, ainsi que des activités pour les jeunes et les personnes âgées… « Pour aider les jeunes à évoluer nous allons travailler avec les associations et veiller à ce que les choses se fassent correctement ».

Steven Patrick, 4ème vice-président de la COM, a rappelé que la Collectivité avait réalisé des guides pour la reconstruction, et résumé le calendrier des travaux de réparation des écoles du quartier : Jérôme Beaupère et Aline Hanson qui « devraient être prêtes pour la rentrée ». Et invité chacun à agir pour le nettoyage et la reconstruction de l’île : « Irma a été mauvaise mais c’est l’opportunité de construire un meilleur Saint-Martin ».

Puis la députée Claire Guion-Firmin a confié avoir été touchée par le message du pasteur lors de la cérémonie religieuse : « ensemble nous serons forts et réfléchissons à ce que nous voulons vraiment pour le territoire ». Elle a ensuite félicité Cédric André pour son élection et salué le travail des associations du quartier : Sandy Ground on the Move, Madtwoz et SOS enfants des îles du Nord. « Votre engagement nous permet d’espérer » a-t-elle déclaré avant de regretter la suppression de la réserve parlementaire qui lui aurait permis de les aider financièrement mais les a assuré de son « indéfectible soutien ». Elle s’est ensuite adressée aux jeunes : « vous êtes notre richesse ». Et les a encouragés à s’engager « de quelque forme que ce soit pour construire [leur] identité citoyenne, et donc notre identité commune ».

Enfin, la préfète Sylvie Feucher, a salué elle aussi le représentant et les membres du conseil de quartier. Elle a rappelé qu’elle comptait sur  eux pour aider la COM et l’Etat à construire les projets qui concernent le quartier, mais aussi aider ses habitants et faire remonter leurs demandes. « Sandy Ground est un quartier populaire, avec une population très diverse, où il y a une présence forte de la jeunesse, où il y a certes des difficultés mais aussi beaucoup d’énergies positives. Le taux de chômage des jeunes est important. Cette situation s’explique par l’histoire du peuplement de quartier mais il est inconcevable de s’arrêter à ce constat. Il est urgent d’agir. L’Etat peut aider, mais la vision pour le devenir et le développement du quartier dépend d’abord, parce que c’est le sens de la décentralisation, de la collectivité. » a-t-elle avancé avant de mettre en avant le rôle de l’Etat avec les fonds de la politique de la ville et de rendre hommage aux associations. Elle considère que l’une des possibilités de progresser pour les jeunes démarre par l’école de la République et a annoncé vouloir développer les partenariats avec les grandes écoles. « Une école du numérique pourrait voir le jour à Saint-Martin » a-t-elle proposé. La préfète s’est engagée personnellement au développement de l’accès à la culture dans le quartier, notamment avec l’appui de la Fondation Bibliothèques sans Frontières. Elle a également invité les jeunes à s’inscrire à Pôle Emploi et à solliciter les dispositifs de formation existants et évaluer ce qui manque.

Une fois la cérémonie officielle achevée, les festivités se sont poursuivies jusqu’à la fin de soirée avec des animations musicales et des jeux traditionnels.

(Source : www.soualigapost.com)

blank

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT