Evolution du chômage entre 2011 et 2020 (suite)

0
blank

Les femmes ont toujours été plus nombreuses que les hommes à rechercher un emploi mais leur part a tendance à baisser. En 2020 et début 2021, elles représentent 61 % des demandeurs d’emploi alors que dans les années 2011 et 2012, elles en représentaient au moins les deux tiers.

A fin mars 2021, elles sont presque 3 000 à être inscrites, 2 985 précisément. Un chiffre record. Au cours de la décennie, à trois reprises la barre des 2 920 a été franchie : au quatrième trimestre 2020, au deuxième trimestre 2017 et aujourd’hui. En dix ans, Pôle Emploi compte 14 % de femmes en plus, soit 362.

Comme le montre le graphique, à chaque période de reprise du chômage, les femmes sont davantage impactées : on voit leur nombre augmenter plus vite que celui des hommes.

Aujourd’hui, Pôle Emploi dénombre 1 100 hommes de moins que de femmes en catégorie A. Ils sont 1 885 inscrits. Contrairement à la tendance générale, leur niveau n’est pas un niveau record ; c’est au cours du premier semestre 2017 que leur nombre avait fortement augmenté pour atteindre les 2030. En 2020, ils étaient encore moins nombreux qu’aujourd’hui à être inscrits : 1 715 et 1 795 aux deuxième et troisième trimestres. Même si aujourd’hui le nombre d’hommes à Pôle Emploi est nettement inférieur à celui des femmes, il a davantage crû sur la décennie : 18,6%. (soualigapost.com)

blank

Article sponsorisé par:


blank

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT